Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > 49% des hommes français touchés par des problèmes d’érection

49% des hommes français touchés par des problèmes d’érection

Les Français bandent mous. Près d’un Français sur deux a déjà eu des problèmes d’érection. C’est le résultat d’une étude réalisée par l’Ifop pour le laboratoire pharmaceutique Bayer Schering Pharma. En Europe trente millions d’hommes, 16 % des hommes âgés de 20 à 75 ans, souffrent de problèmes d’érection. Des troubles largement sous-traités.

Présentée mardi 4 mai, cette étude a été réalisée entre le 8 et le 12 avril 2010, auprès d’un échantillon de 954 hommes représentatif de la population masculine française âgée de 18 ans et plus selon la méthode des quotas. Les interviews ont été menées par questionnaire auto-administré en ligne.

Première constatation, 87% des hommes interrogés estiment qu’être en forme sexuellement est un signe de bonne santé et 68% d’entre eux envisageraient d’avoir recours à des médicaments en cas de problème d’érection.

38% des hommes de moins de 50 ans avouent avoir déjà connu des problèmes d’érection, contre 59% des hommes âgés de 50 à 64 ans et 77% des 65 ans et plus. 70% des moins de 50 ans n’hésiteraient pas à prendre des médicaments pour remédier à ce type de problèmes, contre 69% des 50-64 ans et 58% des plus de 65 ans.

A 70% les Français ont peur des éventuels effets secondaires provoqués par ces médicaments. Pour 47% le prix de ces médicaments de la classe des IPDE5 (donc non remboursés par la Sécurité Sociale) est le principal frein qui empêcherait les hommes d’en acheter. Suite la parution de cette étude, le laboratoire Bayer Schering Pharma a décidé de réduire son prix fabricant hors taxes de 50 % sur son inducteur d’érection Levitra®, précise Doctissimo.

Les autres freins à la consommation de ces médicaments sont le manque de fiabilité et de sécurité des achats en ligne de ces médicaments (pour 23%), leur manque d’efficacité (pour 19%) ou la gêne de parler de ces problèmes à un médecin (pour 17%) sont les principales qui les bloqueraient pour en acheter.
 
« Ce rapport à la sexualité et ce refus de voir sa vie limitée ou contrainte par des obstacles intimes témoignent de profonds changements qui ont lieu avec le monde contemporain : une plus grande acceptation de soi et de ses fragilités amènent ainsi les hommes à parler de leurs problèmes d’érection et à se faire soigner atteste d’un changement de mentalités », estime Georges Vigarello, sociologue et historien pour Doctissimo.
 
Le Pr. Costa, chef du Service d’Urologie-Andrologie du CHU de Nîmes, pense quant à lui, selon la même source, que ce trouble doit être traité comme une maladie à part entière.
 
15 à 20 % des hommes concernés suivent un traitement.
Selon l’étude de l’IFOP, 93% des hommes interrogés considèrent qu’obtenir une érection est primordial pour l’équilibre général et la confiance en soi.
 
A 92%, ils estiment que c’est indispensable pour l’harmonie du couple. Seulement 22% des hommes n’accordent pas une grande importance à cette question.
 
Crédit image : riverside on line

 

Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès