Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > A New York, il y a du 11-Septembre dans l’air

A New York, il y a du 11-Septembre dans l’air

Lundi 27 avril, entre 10h et 10h30. Les New Yorkais lèvent la tête. Ils n’en croient pas leurs yeux. Deux chasseurs et un Boeing 747 survolent Ground Zero à une altitude anormalement basse. La tragédie du 11 septembre se rejoue-t-elle ? C’est ce qu’ont pensé des milliers de New-yorkais pris de panique.

Ces trois appareils, deux chasseurs F-16 et un Air Force One présidentiel, sont en mission officielle. Une manœuvre agréée par le département de la Défense. Il s’agit de photographier la ville. Le code militaire du Boeing 747 est VC-25. Cela signifie que le président est à bord. Les avions passent au-dessus de Manhattan, près de la Statue de la Liberté, survolent l’Hudson.
 
Le maire républicain de New York n’est même pas au courant. « Je suis fâché et même furieux, explique-t-il au parisien.fr. Ils ne voulaient pas que ça s’ébruite, c’est ridicule et absurde. La raison pour laquelle le ministère de la Défense voulait faire des photos juste autour du site de la tragédie du World Trade Center défie l’imagination ».

La Maison blanche s’est aussitôt confondue « exceptionnellement » en excuses pour cette faute sans conséquence certes, mais qui a ravivé dans la mémoire des New Yorkais paniqués, dont certains ont été évacués d’urgence de leur immeuble de travail ou d’habitation, pendant les terribles attentats du 11-Septembre 2001. La même source donne la parole à un américain qui a vu les deux avions percuter les tours jumelles du World Trade Center : « j’ai vu des milliers de personnes mourir[…]Je n’aime pas quand des avions font des manoeuvres sans avertir ».

De son côté, le directeur du bureau militaire à la Maison Blanche a déclaré dans un communiqué avoir « approuvé la semaine dernière cette mission au-dessus de New York. J’assume la responsabilité de cette décision. Il est manifeste que cette mission a semé la confusion et le trouble. Je présente mes excuses et j’assume la responsabilité du désarroi que ce vol a causé. »

 

Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Babar

Babar
Voir ses articles







Palmarès