Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Affaire Dutroux, l’avocat aimait les vidéos pédophiles

Affaire Dutroux, l’avocat aimait les vidéos pédophiles

Dix ans de prison. C’est la peine dont vient d’écoper Me Victor Hissel. Ce nom ne vous dit peut-être rien, mais cet avocat était le défenseur des parents de Julie et de Mélissa, deux des petites victimes du pédophile Marc Dutroux qui avait été condamné à la prison à vie pour ses crimes.

« L’affaire Dutroux est une affaire criminelle qui a eu lieu en Belgique dans les années 90, et a connu un retentissement mondial. Le principal protagoniste de l’affaire, Marc Dutroux, était, entre autres, accusé de viol et de meurtre sur des enfants et de jeunes adolescentes, ainsi que d’activités communément associées à la pédophilie, et fut condamné pour ces faits » (source Wikipédia).

Une décennie après l’affaire Dutroux, Me Hissel est condamné à dix ans de prison pour avoir consulté et téléchargé sur son ordinateur des images pédopornographiques pour son usage personnel. L’affaire émeut la Belgique. Me Hissel était « l’avocat des parents de deux fillettes mortes dans la cave du pédophile belge Marc Dutroux. L’affaire provoque une émotion considérable en Belgique, où la découverte en 1996 des cadavres de quatre jeunes filles enlevées par Dutroux avait révélé l’ampleur des dysfonctionnements de la police et de la justice belges », explique L’Express.

Me Hissel avait assuré la défense des parents de Julie et Melissa, les deux petites filles qui avaient agonisé « dans une cache aménagée dans la cave du pédophile, avec une stratégie basée sur la dénonciation d’un vaste réseau protégé par des magistrats et des politiques », rappelle L’Express qui précise que « cette thèse avait été balayée lors du procès de Marc Dutroux », mais elle est à l’origine de la marche blanche qui avait mobilisé la Belgique en 1996.

« Dix ans plus tard, explique L’Express, Me Hissel a avoué avoir récemment téléchargé sur internet et pour son usage personnel des images terribles d’enfants abusés par des adultes, certains par leurs parents. Les enquêteurs, qui ont saisi son ordinateur, sont remontés jusqu’à lui en retrouvant les acheteurs de vidéos tournées par un Brugeois qui violait ses propres filles, dont une autiste ».


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Babar

Babar
Voir ses articles







Palmarès