Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Agora Pro : l’Agora Vox ?

Agora Pro : l’Agora Vox ?

Les geeks adorent déjà. Les autres attendront avant de voir de quoi il retourne. Kogan sort un smartphone tactile. Pas le premier, certes. Celui-ci embarque le système d’exploitation Android de Google. La voix de l’agora au bout des doigts !

« Pas facile de se procurer un téléphone fonctionnant sous Android. Le seul exemplaire circulant à l’heure actuelle, le HTC G1, est commercialisé par T-mobile, mais il est assujetti à la souscription d’un forfait auprès de l’opérateur et donc verrouillé. De quoi faire rager les Français qui succomberaient bien aux sirènes du système d’exploitation, extrêmement prometteur, développé par Google », explique 01Net.

Heureusement, les australiens pensent à vous, amis geeks. Le site de Ruslan Kogan vend des produits high-tech à bas prix. La recette ? L’absence d’intermédiaires.

Ruslan Kogan, entrepreneur de 25 ans a « récemment promis de commercialiser avant la fin de l’année 2008 un Google phone à moins de 200 dollars australiens en version nue -soit à peine plus de 100 euros. Pari presque tenu puisque le site vient de mettre en précommande deux versions de son nouveau terminal sous Android, baptisées Agora et Agora Pro » précise encore 01 Net.

Nokia est également sur ce marché, rappelle GNT. Et du coup l’ACERP dès ce printemps « baissera en deux temps le prix des terminaisons d’appel mobile. La Commission européenne estime que cela va contribuer à baisser le prix de la téléphonie mobile, les opérateurs y voient une perte de chiffre d’affaires ».

Mais la vox populi et celle de l’agora applaudissent des deux mains l’arrivée de l’Android !



Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès