Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Ahmed, la gargouille pas très catholique ?

Ahmed, la gargouille pas très catholique ?

Dieu est grand. L’inscription figure en français. Et en Arabe (Allah Akbar). Elle est écrite près d’une nouvelle gargouille installée en haut de la primatiale Saint-Jean, cathédrale baroque lyonnaise. Non seulement l’inscription pose problème à certains mouvements extrêmistes, mais en plus la gargouille, exécutée récemment par le tailleur de pierre Emmanuel Fourcher, représente Ahmed son chef de chantier musulman.

L’installation de cette gargouille sur la cathédrale lyonnaise date du début de l’été. Elle a reçu l’aval de l’architecte en chef des monuments historiques de Lyon et de l’archevêché, mais pourtant la polémique ne cesse d’enfler depuis quelques jours. Les gargouilles, rappelle Europe1, sont « des oeuvres d’art dont le rôle est "d’éloigner" le mauvais esprit. »
 
En choisissant de représenter Ahmed, son chef de chantier depuis près de trente ans, le tailleur de pierres Emmanuel Fourcher reprend une « tradition en vogue chez les bâtisseurs de cathédrales entre les XIIe et XIIIe siècles, lorsque la cathédrale a été construite : on glissait une référence à ses compagnons de chantier parmi les décorations des monuments historiques. »
 
Pourquoi avoir choisi de représenter son chef de chantier ? Réponse de l’artisan : « On n’avait plus de traces de la figure originelle, qui était soit une tête humaine, soit une bestiole ou un être imaginaire. Elle était coupée au niveau du torse, explique-t-il. J’ai fait un modèle en plâtre à l’effigie d’Ahmed et ça a fait rigoler tout le monde. C’est simplement une histoire d’amitié : je travaille avec Ahmed depuis plus de 20 ans ! ».

Mais, alors que les autorités ont donné leur accord et que beaucoup considèrent cette oeuvre comme oécuménique, la réaction est venue des milieux identitaires qui voient d’un mauvais oeil cette gargouille « mécréante » et qui crient au blapshème.
 
LibéLyon cite le mouvement des Jeunesses identitaires de Lyon qui sur son blog vitupère : « Alors que dans beaucoup de pays musulmans, la religion chrétienne est interdite et les chrétiens martyrisés, à Lyon, les musulmans se paient le luxe de s’approprier nos Eglises, en toute tranquillité, et avec la complicité des autorités catholiques. » 
 
On ne voit pas bien le rapport...

Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès