Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Alerte pour la sécurité et la confidentialité de la carte vitale (...)

Alerte pour la sécurité et la confidentialité de la carte vitale !

Le Journal du dimanche a révélé que l’informaticien, Jérôme Crêtaux, a créé une fausse carte Vitale et l’a fait utiliser avec succès par un de ses amis chez un médecin et dans une pharmacie pour démontrer les failles du système. Avec Patrick Gueulle, autre spécialiste des cartes à puce, cet expert a voulu prouver que le contenu de la carte n’est pas crypté.

Jérôme Crêtaux, ingénieur informaticien travaillant pour un éditeur de logiciels médicaux, a tout simplement fabriqué fin juillet une copie de la carte Sesam-Vitale. Ceci dans le but de démontrer l’absence de protection des données figurant sur cette carte. Le GIE Sesam-Vitale, concepteur et gestionnaire de la carte, qui réunit les caisses de Sécurité sociale et des mutuelles, a déposé une plainte contre Jérôme Crêtaux pour contrefaçon et escroquerie en bande organisée. La suite est décrite par le JDD : "le 29 août dernier, quatre policiers parisiens de l’OCLC-TIC, la brigade d’élite chargée de traquer les délinquants informatiques, débarquent à Beaulieu-sous-la-Roche, paisible village vendéen".

"J’ai découvert par exemple qu’on pouvait très facilement capter le code porteur des médecins, raconte Jérôme Crétaux, j’ai découvert que n’importe qui pouvait envoyer des feuilles de soin sur les ordinateurs de la Sécu, sans qu’elle ne s’en rende. Et puis, la dernière découverte que j’ai faite : la carte vitale est parfaitement copiable, à condition qu’on s’en donne la peine".

Rien de rassurant à l’heure où la CNAM, Caisse nationale d’assurance-maladie, reconnaît l’existence d’un fichier de 250 000 cartes perdues ou volées. Elle tente de se justifier : "Les fonctions de sécurité sont proportionnées aux informations qu’on veut protéger", assure dans le JDD Joël Dessaint, directeur des finances de la CNAM, pour qui "le bénéfice que peut apporter la fabrication d’une fausse carte est très limité".

La future Carte Vitale 2, dotée d’une photographie et "mieux protégée". Mais cette carte est encore loin d’être prête : elle sera déployée d’ici 2010.


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès