Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Alpha, beta... les cyclones n’arrêtent pas

Alpha, beta... les cyclones n’arrêtent pas

Beta est le nouveau cyclone qui se dirige vers le Nicaragua, le record du nombre de tempêtes tropicales en Atlantique pour la saison est battu. Il s’agit de la 23e tempête de la saison, si bien que les 21 lettres de la liste de noms ne suffisent plus pour les nommer, l’alphabet grec a donc pris le relais. Le dernier record comptabilisait 21 tempêtes en 1933.

La saison des cyclones est-elle terminée ? Eh bien non, on risque donc d’aller de record en record, puisque la saison se termine le 30 novembre dans l’Atlantique. La probabilité que d’autres tempêtes surviennent est donc élevée, selon le NHC (centre national des ouragans de Miami).

Beta, la nouvelle tempête tropicale, devrait se transformer en cyclone de catégorie 1 très prochainement. Va t-on assister au 13e cyclone ? Pour l’instant, la tempête se dirige vers le Nicaragua (vents de 96 km/h) et se trouve à 85 kilomètres au sud de San Andres, son déplacement est de 6 km/h et touche certaines îles des Caraïbes. Les premières évacuations ont déjà commencé : dans l’île colombienne de San Andres, habitants et touristes ont dû quitter les lieux, pour leur sécurité. Au total 500 touristes et 200 habitants sont partis pour un endroit plus sûr. Beta se dirige directement vers San Andres, qui est sur sa trajectoire.

La tempête devrait se renforcer aujourd’hui et demain, pour frapper les côtes du Nicaragua dimanche. La puissance attendue sera vraisemblablement celle d’un ouragan de catégorie 2. De fortes pluies risquent de s’abattre en même temps : plus de 40 centimètres sont attendus à certains endroits, notamment sur le côté ouest du Panama, du Costa Rica, et au nord du Nicaragua et du Honduras. Ces pluies diluviennes pourraient entraîner de nombreux glissements de terrain, car le sol est déjà gorgé d’eau, après le passage des deux derniers ouragans Stan et Wilma ; des inondations sont également à prévoir dans certains endroits particulièrement exposés.

Les différentes autorités des pays concernées par l’arrivée de cette tempête préparent les secours qui interviendront après le passage du cyclone. Les responsables appellent la population à rester vigilante et à trouver des abris sûrs. D’ailleurs, les autorités nicaraguayennes n’excluent pas les évacuations forcées si le cyclone prend de l’ampleur.

Les pays d’Amérique centrale voudraient éviter le scénario du cyclone Stan, qui a fait plus de 2 000 morts et disparus. L’économie des pays d’Amérique centrale risque également de souffrir de ces aléas climatiques, les producteurs de café notamment pourraient voir leur production détruite ; environ 6% de leur récolte a déjà été balayé par Stan.


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès