Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Asthme et allergies : le paracétamol en question

Asthme et allergies : le paracétamol en question

L’utilisation du paracétamol à l’adolescence pourrait augmenter de manière significative les risques liés à l’asthme, selon une étude menée par des chercheurs néo-zélandais, publiée dans la prochaine édition de l’American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine.

Selon cette étude, menée par le professeur Richard Beasley, les adolescents âgés de 13 et 14 ans, prenant du paracétamol de façon mensuelle, auraient deux fois plus de risques de développer de l’asthme. Pour une utilisation annuelle, le risque serait augmenté de 43 %.

Par ailleurs, les utilisations élevée et moyenne de Paracétamol sont associées à un risque plus élevé de rhinite-conjonctivite (respectivement 2,4 fois et 38% de plus).

L’étude néo-zélandaise fait également apparaître que le paracétamol favoriserait le développement de l’eczéma, une maladie inflammatoire de la peau.

"L’utilisation du paracétamol à l’adolescence a été associée à un risque d’exposition accru des symptômes liés à l’asthme. Il est désormais urgent d’enquêter sur cette relation et d’orienter certains usagers vers l’utilisation des antipyrétiques, que ce soit les enfants, les femmes enceintes ou les adultes", explique Richard Beasley.

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs de l’Institut de Recherche médicale de Wellington ont étudié les cas de près de 320.000 adolescents âgés de 13 et 14 ans, issus de 50 pays.

L’asthme est la première maladie chronique de l’enfant et provoque la mort d’environ 1.000 personnes chaque année en France.


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès