Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Baiser coûte cher

Baiser coûte cher

Elle s’appelle Rindy Sam. Cette artiste d’origine vietnamienne vient d’être condamnée à 1 500 euros d’amende et à une peine de cent heures d’intérêt général pour avoir embrassé une toile du peintre américain Cy Twombly. Ce n’est pas le baiser en lui-même qui lui coûte cher, mais plutôt les traces de ses lèvres rouges sur la toile d’un blanc immaculé.

« Le vice-procureur du tribunal d’Avignon qui a rendu la sentence avait qualifié de cannibalisme et de parasitisme le baiser déposé le 19 juillet sur la toile. Les avocats de Rindy Sam avaient plaidé un "geste d’amour" », souligne Le Monde.

Le propriétaire de la toile, le galeriste parisien Yvon Lambert, demandait deux millions d’euros de préjudice, soit le prix de cette toile qui est l’une des trois parties d’un triptyque, et 33 400 euros pour la restauration. Des sommes jugées exorbitantes pour la cour.

Si l’amour n’a pas de prix, l’art en a un.


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (6 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Les thématiques de l'article


Palmarès