Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Benazir Bhutto, morte dans un souffle ?

Benazir Bhutto, morte dans un souffle ?

Ce ne serait donc pas une balle qui aurait tué Benazir Bhutto le 27 décembre dernier à la suite d’une réunion électorale. L’ex-Premier ministre du Pakistan serait décédée à cause du souffle de la bombe qui aurait explosé sur son passage, alors qu’elle était sur le toit de sa voiture. C’est la conclusion de l’enquête des Inspecteurs de Scotland Yard dont le rapport vient de paraître aujourd’hui, vendredi 8 février.

« Un homme, rapporte Le Monde, a ouvert le feu avant d’actionner une charge explosive. Selon le rapport d’enquête, le souffle de l’explosion a projeté le crâne de Bhutto sur le rebord du toit ouvrant et la commotion lui a été fatale ».

D’après le même rapport de Scotland Yard, Mme Benazir Bhutto aurait été assassinée par un tueur et non deux comme on l’a cru jusqu’à présent.

Cette thèse, défendue par les policiers britanniques venus au Pakistan en coopération, est partagée depuis le début de cet assassinat par le pouvoir en place... Mais elle est contestée par le propre parti de Mme Bhutto, le Parti populaire du Pakistan (PPP), et par son mari qui soutiennent qu’elle a été tuée par balle. Un grand nombre de Pakistanais soupçonnent que des « organes gouvernementaux ou des responsables alliés au président pakistanais soient impliqués dans l’assassinat ».

Le New York Times, qui a révélé la teneur de ce rapport, le met en cause implicitement relevant qu’il n’y avait pas eu d’autopsie.

Les élections législatives pakistanaises doivent avoir lieu le 18 février...


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès