Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Bengladesh : un mort sur cinq tué par l’arsenic

Bengladesh : un mort sur cinq tué par l’arsenic

les chiffres sont à peine croyables et provoquent l’effroi : selon une étude conduite par l’université de Chicago, qui vient d’être rendue publique sur le site Internet de la revue britannique "The Lancet", plus d’un décès sur cinq au Bengladesh serait dû à l’arsenic.
 
L’équipe du professeur Habilul Ahsan a suivi pendant 6 ans près de 12 000 personnes bengalis pour surveiller leur état de santé et notamment les taux d’arsenic dans leurs urines. Pendant ces 6 ans, 407 personnes suivies sont décédées. Ces personnes consommaient de l’eau contaminée à l’arsenic, et l’étude a montré que la présence de 10 microgrammes d’arsenic par litre était particulièrement meurtrière.
 
Cette contamination à l’arsenic provient des puits utilisés pour l’approvisionnement en eau de la population. Dans les années 70, un vaste programme de creusement de ces puits a été lancé. Et aujourd’hui, on estime qu’environ un banghali sur deux, soit plus de 77 millions de personnes, s’alimente en eau provenant de ces nappes phréatiques contaminées.
 
Le Bengladesh est situé à la confluence de deux fleuves majeurs du sous-continent indien, le Gange et le Brahmapoutre. Ses frontières sont traversées par 58 cours d’eau différents. La gestion de l’eau est donc un problème majeur pour ce pays pauvre, non seulement en raison des tensions internationales provoquées par la gestion de ces eaux fluviales qui peuvent être polluées ou retenues en amont, mais aussi en raison de la configuration géographique du pays qui le rend très vulnérable à la pollution de ses eaux douces par l’océan.
 
En effet, la majeure partie du pays est à une altitude inférieure à 12 mètres au dessus du niveau de la mer et 10% du territoire est même sous le niveau de l’océan indien.
 
Selon l’OMS, nous sommes sans doute en présence du "plus important empoisonnement de masse d’une population dans l’histoire" . Toujours selon l’OMS, plus de 70 pays dans le monde seraient touchés par cette pollution des eaux potables, notamment le Mexique, l’Inde, l’Argentine, le Chili et même les USA puisque le Nevada et le Nouveau-Mexique seraient également concernés par ce phénomène. 

Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès