Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > « Bienvenue chez les Ch’tis ! », phénomène de société

« Bienvenue chez les Ch’tis ! », phénomène de société

C’est le Dany Boom ! La Voix du Nord résume le délire qui submerge la région lilloise depuis la sortie de Bienvenue chez les Ch’tis. Après une semaine d’exploitation, ce deuxième film de l’acteur et comique nordiste Dany Boon totalise déjà 500 000 entrées et le jour de sa sortie a fait un meilleur score (67 665 spectateurs) qu’Astérix aux Jeux olympiques (23 254 entrées). Bienvenue chez les Ch’tis, phénomène cinématographique ou phénomène de société ? Aujourd’hui, les Ch’tis débarquent dans l’ensemble des salles françaises.

Pour Le Nouvel Obs, « "Quand un étranger vient dans le Nord, il pleure deux fois : quand il arrive, et quand il repart", résume Dany Boon, originaire de la région, qui illustre avec drôlerie et émotion la chaleur humaine des gens du Nord. L’histoire, c’est celle de Philippe Abrams (Kad Mérad) qui travaille depuis onze ans à la Poste de Salon-de-Provence, dont il est le directeur. Pour essayer de faire plaisir à sa femme Julie (Zoé Félix) et à leur jeune garçon, il fait tout pour se faire affecter sur la Côte d’Azur. Pas question, bien sûr, de quitter le Sud. Hélas, à la suite d’une manoeuvre osée et pas très réglementaire pour parvenir à ses fins, il est sanctionné : on le mute dans le Nord, pour deux ans. Non, pas à Lyon, pas à Paris, encore plus au Nord : à Bergues, petite ville entre Lille et Dunkerque ».

Pour Le Figaro, « En usant de l’autodérision, en accentuant les traits dans Bienvenue chez les Ch’tis, le réalisateur et comédien fait plonger beaucoup de Nordistes dans un passé proche qui leur revient en mémoire (...) La langue ch’ti se perd et le vrai patois en réalité le picard disparaît progressivement avec l’affaiblissement du monde ouvrier (...) L’engouement pour le film n’est pas fini. Ce dernier occupe encore trois des quatorze écrans de l’UGC de Lille et, dans certaines communes comme à Bailleul, l’unique cinéma affiche complet pendant encore une semaine (...) Le président socialiste du Conseil régional, Daniel Percheron, avait-il pressenti le phénomène ? Toujours est-il qu’il a fait voter, non sans mal (le PS et le FN ont voté pour, l’UMP s’est abstenu, le PC a voté contre) par les conseillers une subvention de 600 000 euros à Pathé Production. Non pour le film, mais pour sa promotion, espérant ainsi faire de Dany Boon un ambassadeur de la région Nord-Pas-de-Calais ».

Le mot de la fin, bien sûr, revient à La Voix du Nord : « Pas la peine de chercher des comparaisons qui tiendraient la route. Le scénario qui se déroule dans les salles obscures du Nord-Pas-de-Calais depuis une semaine est tout simplement inédit. "De mémoire d’exploitant, je n’ai pas souvenir d’un raz-de-marée aussi fort", annonce Michel Vermoesen, président de la chambre syndicale des exploitants du Nord-Pas-de-Calais, et patron de salles (...) Au Kinepolis de Lomme, plus gros cinéma de France (hors Paris), la vague ch’ti a drainé 63 733 spectateurs en une semaine, soit 60 % de la clientèle. "C’est stupéfiant, confirme la directrice Anne-Sophie Le Guiader. Chaque jour, on a ajouté des salles, jusqu’à atteindre neuf écrans ce week-end. On a cru que ça allait retomber, avec la fin des vacances. Nous nous sommes trompés. Pour mardi soir, nous avions prévu quatre salles. Il en a fallu sept !" »


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès