Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Bug dans la protection de la liste rouge

Bug dans la protection de la liste rouge

Michel Monette maintient régulièrement en éveil notre conscience des atteintes réelles ou potentielles à notre vie privée. Le développement des technologies de la communication ne va pas sans bugs, dans les partis politiques (on se souvient de la diffusion des coordonnées personnelles d’adhérents de L’UMP, du projet de discours prématurément diffusé de Ségolène Royal). L’incident qui a provoqué l’exposition pendant quelques jours des numéros de téléphone d’abonnés en liste rouge est lui aussi fâcheux.

En mai dernier, dans le contexte de la constitution d’un annuaire universel (destiné à recencer numéros de fixes, de portables et de box), Free transmettait les numéros de ses abonnés aux différents « annuairistes ».  Tous ont reçu les mêmes fichiers ; mais il y a eu, selon Free, « un décalage dans un des champs du fichier mis à disposition qui s’est avéré être celui destiné aux services d’urgence », une  « incompréhension » de la part de PagesJaunes », avait déclaré à l’AFP Michaël Boukobza, directeur général de Free. Le fichier transmis incluait les numéros en liste rouge explicitement désignés comme tels, mais Pagesjaunes avait l’habitude de recevoir des fichiers desquels ces numéros étaient enlevés, et a mis quarante-huit heures à rectifier la publication. (PagesJaunes revoyait à l’article R10-4 du Code des postes et communications électroniques (CPCE) qui stipule : « Préalablement à toute communication des listes qu’ils ont constituées, les opérateurs en retirent les données relatives aux abonnés et utilisateurs » qui ont demandé à être placés en liste rouge.)

Il ne devrait pas y avoir de récidive : «  Les fichiers images mis à disposition des éditeurs d’annuaires et fournisseurs de services de renseignements ne pourront désormais être générés qu’à partir d’un fichier source annuaire évitant ainsi toute transmission erronée du fichier destiné aux services d’urgence.  »

Il faut savoir que l’option « liste rouge » de France Telecom n’est pas automatiquement conservée quand on passe au dégroupage total : l’abonné doit informer l’opérateur de son choix, sinon ses coordonnées sont rendues publiques, car le dégroupage constitue une rupture de contrat avec l’opérateur initial, entraînant mécaniquement la résiliation de toute option.


Moyenne des avis sur cet article :  3.89/5   (18 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès