Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Cancer du col de l’utérus : une semaine pour s’informer

Cancer du col de l’utérus : une semaine pour s’informer

Pour la troisième année consécutive le Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) participe à la Semaine européenne du cancer du col de l’utérus, sous l’égide de l’ECCA (European Cervical Cancer Association).

Jusqu’au 24 janvier, pour la 3e année consécutive, l’European Cervical Cancer association organise la semaine européenne du cancer du col de l’utérus.

C’est dans ce cadre que le CNGOF était à la disposition du public, le mercredi 21 janvier, « pour répondre à toutes les questions posées, explique le CNGOF sur son site, par les adolescentes, leur mère ou leurs proches au sujet des infections à papillomavirus (HPV), de la vaccination anti-HPV et de la surveillance par frottis. »

Plus de 6 jeunes femmes sur 10 ne se sentiraient pas concernées par le risque du cancer du col de l’utérus alors que l’adolescence est la première période d’exposition aux infections HPV, vient de révéler une étude BVA Healthcare. Les jeunes filles perçoivent mal l’utilité du frottis et appréhendent cet examen.

« En France, rappelle lepoint.fr, avec 3.068 cas estimés en 2005 - dont 1.067 ont entraîné un décès », le cancer de l’utérus « se situe au 10e rang des cancers féminins, un classement en net recul grâce au dépistage régulier par frottis cervico-vaginal. »

Il n’existe pas pour l’heure, et c’est regrettable, de programme national de dépistage pour ce cancer féminin. Heureusement, le dépistage individuel est bien développé. Grâce, précise encore lepoint.fr, à « la pratique des frottis cervico-utérins recommandés aux femmes âgées de 25 à 65 ans (tous les trois ans après deux premiers frottis normaux réalisés à un an d’intervalle). »

Destination santé rappelle sur son site que les « vaccins contre le cancer du col de l’utérus sont recommandés pour les jeunes filles de 14 à 23 ans qui n’auraient pas eu de rapports sexuels ou, au plus tard, dans l’année suivant le début de leur vie sexuelle. »



Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès