Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Cité du cinéma, ville ouverte

Cité du cinéma, ville ouverte

63 500 mètres carrés. C’est la superficie totale de la future Cité du cinéma qui doit ouvrir ses portes dans deux ans. De vrais studios cinématographiques comme la France n’en a plus connus depuis une éternité. Inauguration aujourd’hui avec son boss, Luc Besson.

« Le rendez-vous avait été fixé vendredi, au 6 rue Ampère, à Saint-Denis, au nord de Paris, à deux pas de la Seine et de l’autoroute. À la grille d’entrée de l’ancienne centrale thermique d’EDF, Luc Besson avait eu la gentillesse de prévoir une berline pour emmener ses visiteurs à l’autre bout du chantier boueux, dans une immense halle construite en 1930. Là, sous des dizaines de mètres de plafond, au milieu des turbines, des fientes et des duvets de pigeons, une tasse de thé à la main pour se réchauffer, Luc Besson s’est improvisé guide pour présenter son grand projet du moment : une Cité du cinéma de 6,5 hectares qui devrait ouvrir ses portes en mai 2010, au moment du Festival de Cannes » rapporte lefigaro.fr.

« Dans deux ans, espère Luc Besson son concepteur, on aura un ensemble capable de rivaliser avec Pinewood à Londres ou Cinecita à Rome. Des studios modernes à Paris, ça nous manque », rapporte ouestfrance.fr qui s’interroge : « Qui se cache derrière ce projet ? Luc Besson ne veut pas donner le nom des sociétés qui composent le consortium, "pour ne pas les gêner" mais il consent à chiffrer le coût de l’aventure : 130 millions d’euros, tout compris. Il n’en fait pas mystère, depuis une poignée d’années, il est bien le poisson-pilote de l’opération. "J’ai tourné des bouts de Léon là-dedans." Il y a quinze ans. Il n’est pas sûr d’y être entré avec toutes les autorisations nécessaires, mais il en est sorti avec des images qui trottent encore dans sa tête. »

Selon france-info.com qui cite Luc Besson, « entre 400 et 500 millions de dollars sont dépensés chaque année par les studios américains pour venir tourner leurs films en Europe mais rien n’est fait en France alors que beaucoup d’entre eux rêvent de venir tourner dans notre pays ». Luc Besson a particulièrement insisté sur sa démarche, qui correspond selon lui à créer quelque chose qui n’existe pas encore, prenant comme exemple la « trilogie Jason Bourne ». « Les deux premiers épisodes contiennent en effet des scènes tournées dans Paris, mais les passages faits en studio ont dû être tournés à Prague. »


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès