Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Clichy : le forcené aux couteaux de boucher hospitalisé

Clichy : le forcené aux couteaux de boucher hospitalisé

Un individu de 28 ans a semé le malheur hier en fin d’après midi. Armé de deux longs couteaux de boucher il a frappé sans raison. Six personnes ont été atteintes. Un octogénaire est mort sous ses coups. Un homme de 35 ans lutte contre la mort. Il a fallu de nombreuses personnes pour le maîtriser. L’homme qui selon les témoignages était ivre se trouve aujourd’hui à l’hôpital.
 
 
Le drame s’est déroulé jeudi à Clichy-le-Garenne (Hauts-de-Seine) avant 17heures. Selon le Figaro qui cite des sources policières, l’homme serait un marginal d’origine marocaine « pas particulièrement connu » des services de police. Il est actuellement hospitalisé suite aux coups reçus au moment de son arrestation. Il doit être entendu par un psychiatre qui doit déterminer son état mental.
 
C’est la désolation et l’incompréhension à Clichy. Le forcené, passablement ivre, aurait pénétré dans la pharmacie située eu 85 boulevard Jean-Jaurès, près de l’Hôtel de ville. Il aurait d’abord pris à parti un vieil homme. Blessé grièvement, le vieillard a succombé dans la soirée à ses blessures à l’abdomen. Puis le tueur s’en prend à un couple dont la femme est enceinte. Il blesse très grièvement l’homme, âgé de 35 ans, toujours dans un état critique aujourd’hui, qui tentait de s’interposer. Des organes vitaux ont été touchés. Sa femme, choquée, a du être conduite à l’hôpital où elle aurait accouché prématurément.
 
Puis, le forcené se serait enfui, blessant dans la rue deux autres personnes. « Le premier, âgé d’une trentaine d’années, relate le Parisien, s’est présenté dans la pharmacie où il a été soigné, ses jours n’étant pas en danger. L’autre, âgé d’une quarantaine d’années, a été touché plus grièvement ». Pompiers et Samu sont arrivés très vite pour s’occuper des victimes. 
 
La course folle du dément s’est arrêté dans l’avenue Jean-Jaurès. Trois jeunes hommes le ceinturent. Des clients d’un bistrot lui jettent des chaises. Deux policiers municipaux interviennent. C’est finalement des agents de la police nationale qui ont arrêté l’homme qui était dépourvu de papiers d’identité. Il a fallu six policiers pour le maîtriser au commissariat où il a été emmené et placé en garde à vue relate encore Le Parisien.

Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès