Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Club Internet à l’assaut du dégroupage total

Club Internet à l’assaut du dégroupage total

Club Internet revient sur le devant de la scène : l’offre de dégroupage totale est programmée pour jeudi 3 novembre. La condition principale pour un client potentiel au dégroupage total est de se situer dans une zone qui permet celle-ci. Ainsi, à partir de demain, les habitants d’une zone potentiellement dégroupée pourront s’abonner chez Club Internet sans passer par l’opérateur traditionnel France Télécom. La ligne téléphonique est alors du ressort du Fournisseur d’Accès Internet (FAI) Club Internet et le particulier n’a plus besoin de payer l’abonnement mensuel chez France Télécom qui s’élève à 13.99 Euros.

De nombreux opérateurs Internet proposent déjà le dégroupage total. Les opérateurs alternatifs proposent via le dégroupage total de supprimer l’abonnement à France Télécom. Dès lors, la gestion de la ligne téléphonique, l’accès à internet, mais aussi d’autres services comme la télévision, sont pris en charge par l’opérateur alternatif concurrent de France Télécom. Le dégroupage total est aujourd’hui proposé par Wanadoo, Free, Neuf Cegetel et Alice, ces opérateurs possèdent leur propre réseau ce qui facilite la distribution.

Il est intéressant d’ailleurs de noter que le régulateur français (l’autorité de régulation des communications électroniques et des postes) a d’ailleurs tenu le mois dernier une conférence de presse récapitulative et panoramique du marché des télécoms : les chiffres illustrent une forte progression de l’Internet haut débit en France pour le second trimestre.

Les fournisseurs d’accès Internet (FAI) confirment la bonne santé du secteur puisqu’ils ont touché 747 millions d’euros (deux tiers de ces revenus concernent d’ailleurs le haut débit), autrement dit la croissance s’élève à 15 % sur un an. Cette croissance est imputable pour la plus grande partie au haut débit, qui connaît une progression de 45%. A l’inverse, on remarque une forte chute du bas débit : - 37%.

Une des causes principales que l’on pourrait évoquer pour comprendre cette forte croissance du haut débit est la progression du dégroupage total. Le dégroupage total permet de clore le contrat passé avec l’opérateur historique France Télécom et de souscrire à des services proposés par des concurrents. La voix sur Internet (VoIP) a ainsi été fortement utilisée, puisque 1.5 millions de personnes ont consommé plus de un milliard et demi de minutes. Ce dernier chiffre ne représente pourtant que 6% du trafic total, ce qui laisse à penser que le fort dynamisme du secteur Internet n’est qu’un début.

En ce qui concerne Club Internet, aucune information n’est encore précisée. Si certains opérateurs ne facturent pas le dégroupage total (Alice ou Free par exemple), il n’est pas dit que Club Internet ne demande pas à ses clients une petite contribution (7 euros selon le site non officiel Clubnews.fr, en revanche la location du modem ne serait pas facturée sous condition de dégroupage, mais le sinformations restent à confirmer). Club Internet a décidé de se lancer dans l’aventure du dégroupage total afin de rester dans la course à Internet haut débit. La maison mère, T-Online (Deutsche Telekom), a investi massivement pour ce lancement. Les structures à mettre en place sont en effet très coûteuses : 500 millions sur le milliard d’euros investis en France et en Espagne. Jusqu’à aujourd’hui, seul le dégroupage partiel était possible chez Club Internet : les débit proposés allant jusqu’à 20 Mbit/s (ADSL2+).

Les premières agglomérations à bénéficier du dégroupage total chez Club Internet seront vraisemblablement Paris, Lille, Lyon, Strasbourg. L’opérateur va commencer par une liste de 25 villes importantes afin de toucher le plus grand nombre de foyer possible. Ainsi, Club Internet souhaite toucher 50% des foyers d’ici à la fin de l’année. L’opérateur compte utiliser la fibre optique pour son réseau permettant un débit important.

L’investissement important réalisé pour la constitution de son propre réseau permettra à l’opérateur d’avoir une indépendance accrue. Le choix de ses technologies sera plus aisé : ainsi Club Internet privilégiera la technologie ADSL2+ et offrira une comptabilité avec le VDSL2. Les perspectives de Club Internet sont clairement affichées : la télévision sur ADSL notamment. N’oublions pas que le FAI Club Internet a acquis la plate-forme IPTV de Microsoft dont les options (multifenêtrage, magnétoscope numérique etc.) offriront de nouvelles possibilités aux utilisateurs.


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès