Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Concours miss Europe, un rêve vraiment très artificiel

Concours miss Europe, un rêve vraiment très artificiel

Elles étaient en Ukraine depuis le 15 octobre, les trente-sept miss chargées de symboliser  « l’élégance, la beauté et la fraternité entre les peuples dans l’Europe entière ». C’est Alexandra Rosenfeld qui a été élue miss Europe, au deuxième tour de vote, devant mis Ukraine, miss Espagne et miss Pologne. La France n’avait pas remporté le titre depuis 1948 (Jacqueline Dony).

Le concours a beaucoup évolué, et le rachat récent des droits par Omar Harfouch à Endemol pèse dans cette mutation. La mise en scène du rêve est toujours soignée : contrôle de la communication sur l’événement (le site dédié est en ukrainien seulement), mise en valeur du caractère fédérateur d’un concours qui met en avant la beauté féminine - mais on n’oublie pas l’esprit, visite médiatisée des cathédrales orthodoxes Sainte-Sophie et Saint-Michel et accueil au Parlement ukrainien - pour exalter l’entente universelle, strass et paillettes, un prix de 100 000 euros et une couronne ornée de diamants de Chopard estimée à 350 000 euros, un jury jet-set, Charles-Philippe d’Orléans pêle-mêle avec Adriana Karembeu, Roberto Cavalli, Anthony Delon... On aurait dû voir aussi Patrick Bruel et Sharon Stone, mais ils ont décliné l’invitation.

Ce qui perce de plus en plus, et qui doit donner quelques soucis à Geneviève de Fontenay, c’est la montée en puissance d’une utilisation de l’événement plus axée sur le sex-appeal et l’argent que sur l’élégance et la solidarité entre les hommes. Omar Harfouch organise depuis des années des concours de beauté en Ukraine ; on se souvient des tensions et procès qui l’ont opposé notamment à l’agence Elite, les uns et les autres s’accusant d’exploiter des mineures à toutes sortes de fins, puis des propos de Cauet qui l’accusait « de s’être enrichi grâce à des ventes d’armes illégales en Angola » ou encore « du fait d’être milliardaire ukrainien, de ne pas pouvoir être dans la légalité », d’avoir bâti un empire audiovisuel à base de relations politico-diplomatiques hétéroclites (des liens avec Bill Clinton aussi bien qu’avec Khadafi). Il affirme avoir gagné « tous ses procès ». Reste ce qui a été observable : en 1997, les frères Harfouch donnaient dans le business de mannequins, et le scandale lors du concours de beauté miss univers à Kyiv a eu bien des témoins : les participantes se sauvaient prises de panique dans leurs ambassades respectives, pour fuir les cavaliers douteux que les organisateurs leur avaient attribués.

Celle que le jury présidé par Laetitia Hallyday, avec la présence parmi les membres de Johnny, a élue miss France 2006 est promue miss Europe 2006. Du moins miss d’une partie de l’Europe (trente-sept pays, cela ne fait pas le compte, et chaque année des absences « pour diverses raisons » sont remarquées, mais non vraiment justifiées par les organisateurs). Cette miss, il est préférable qu’elle ne s’exprime pas trop, sur leurs blogs, dans les forums, ses fans l’y exhortent gentiment. Son propre skyblog « Pancakes » a vite été fermé, dès qu’elle est montée en grade ; les traces de son contenu permettent de comprendre pourquoi il a été jugé inopportun, pas très raffiné. Le buzz a alimenté des critiques, auxquelles la belle Alexandra a répondu : « Je ne suis qu’une jeune fille de dix-neuf ans. J’ai les mêmes loisirs et les mêmes envies que toutes les filles de mon âge. Je me fous de ceux qui m’ont critiquée. » Le 4 octobre, à une question de journaliste : « Qu’est-ce qui vous rend unique et différente par rapport aux autres concurrentes ? », la miss répond : « Je pense que je suis la seule Française ! ». Peut-être du second degré ? Ce sont tout de même la spontanéité et la naïveté qui dominent pour l’instant dans ses déclarations : à une autre question de journaliste : « Vous êtes ici, cette après-midi, à l’école de chiens guides pour aveugles, qu’est-ce que vous espérez de votre présence ? », elle répond : « Déjà je suis marraine de cette école, c’est un peu prétentieux, mais j’espère faire de bonnes rencontres et je suis très contente de retrouver la personne avec qui j’étais pendant le tournage de Vis ma vie , tout simplement », et encore, lors d’une visite de maison pour personnes handicapées : « Toutes les personnes handicapées que je rencontre sont très heureuses que je les aide surtout que je suis la première personne médiatisée à m’occuper de ce problème... ». On a connu des miss France plus inspirées.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (2 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès