Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Conjoncture problématique pour Airbus

Conjoncture problématique pour Airbus

Mauvaise année 2006 : pendant le premier semestre, 117 commandes, contre 276 l’an dernier, soit une chute de près de 60%. Boeing en enregistre quatre fois plus. Quatre commandes en septembre (trois A319 et un A320), 226 avions vendus depuis janvier. Pour Boeing, au 3 octobre, 723 commandes. Airbus compte cependant rester numéro 1 de l’aviation commerciale - position conquise depuis trois ans - en 2006 (430 livraisons contre 395 prévues par son concurrent américain).

C’est en partie le contre-coup des difficultés industrielles de deux programmes, l’A350, dont le projet doit être rectifié, compte tenu des critiques de clients potentiels, et l’A380, dont les retards de livraison s’expliquent par un cumul de difficultés complexes à résoudre.

Mais le succès de Boeing vient aussi de la qualité du nouveau long courrier B787 Dreamliner et du B777, avions moins consommateurs de kérosène que les concurrents. Depuis 2004, date de son lancement, 363 commandes du B787 ont été passées, phénomène exceptionnel pour un avion qui doit entrer en service en 2008. Un des points forts d’Airbus est en outre menacé : 96 commandes en six mois de l’A320 quand Boeing en  enregistre 374 pour son 737.


Moyenne des avis sur cet article :  2.67/5   (12 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès