Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Coupe Davis : des nerfs à fleur de raquette

Coupe Davis : des nerfs à fleur de raquette

 

Finalement, il défendra les couleurs de l’Australie, Lleyton Hewitt, lors des demi-finales de Coupe Davis qui se dérouleront du 22 au 24 septembre... à Buenos Aires. C’est tout de même lui l’Australien qui détient le record du nombre de victoires dans cette compétition (28). Il jouera avec Philippoussis, Arthurs et Hanley. Mais ils ne seront pas seuls. Tennis Australia, et c’est une première, les entourera de « spécialistes en matière de sécurité », et Steve Wood d’expliquer : « La sécurité de l’ensemble de nos joueurs est d’une importance primordiale pour la TA, et donc nous avons un plan - en accord avec la Fédération internationale et la Fédération argentine. » Que se passe-t-il ?

Le contentieux est manifestement lourd. Les Argentins supportent mal l’agressivité verbale d’Hewitt sur les courts, lui reprochent une arrogance systématique. Les incidents se sont multipliés au cours des derniers mois : janvier 2005, troisième tour de l’Open d’Australie, Juan ignacio Chela craque, crache en direction de son adversaire et doit acquitter une amende ; puis quarts de finale de Coupe Davis à Sydney, c’est Coria qui répond aux insultes. Après le match il s’épanche un peu  : « Il peut être le meilleur joueur du monde, gagner tous les tournois, mais il ne peut pas se comporter de la sorte, insulter comme cela le capitaine, les autres joueurs, tout le monde. Je ne répéterai pas ce que j’ai entendu sur le court. » Et encore : . « J’avais envie de le tuer sur le terrain. Je préfère ne plus jamais gagner un seul tournoi dans ma carrière plutôt que de lui ressembler. »

Pourquoi ? Explication officielle : l’ambiance est « très patriotique ». Et Hewitt est dans le rang des sportifs internationaux les plus détestés en Argentine. L’arrivée du tennnisman australien flanqué de deux gardes du corps a inspiré à José Acacuso ce commentaire pacificateur : « Hewitt a l’air de penser qu’il vient en Irak. Il a voulu tout ce cirque. Il ne va rien se passer et on n’y prêtera absolument aucune attention. » Nalbandian, numéro 1 argentin, donne dans le réalisme : « Il exagère. Bien sûr que certaines personnes vont l’emmerder et lui parler du pays. Mais rien de grave ne va se passer, d’autant que sur le court, il existe un règlement qui peut nous faire perdre des points.  »


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (8 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès