Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Des légionelles dans des climatiseurs

Des légionelles dans des climatiseurs

La légionellose sévit à nouveau à Paris : une personne est décédée et six autres hospitalisées. La source semble être deux tours autoréfrigérantes d’un système de climatisation installé dans les environs de la Gare d’Austerlitz.

Le site doctissimo.fr analyse le mode de contamination :
"Installations défectueuses et entretien insuffisant sont les principaux responsables. Au premier rang des accusés, les tours aéro-réfrigérantes situées sur les toits des immeubles, utilisées dans les dispositifs à circuit ouvert."

Dès avril 1997, le ministère de la Santé rappelait la nécessité d’un bon entretien de telles installations dans la circulaire DGS N° 97/311 : "L’eau à refroidir est pulvérisée sur un support qui favorise les échanges thermiques par évaporation avec de l’air circulant à contre-courant. Constitué de gouttelettes, le panache émis par la tour véhicule des légionelles si le mauvais entretien et/ou la stagnation d’eau en a favorisé la prolifération. Une tour aéro-réfrigérante peut être à l’origine de contamination à l’intérieur de l’établissement qui en est équipé ou à l’intérieur d’autres établissements situés à proximité (par pollution des prises d’air ou des ventilations) ou même de lieux de rassemblement de personnes à l’extérieur (arrêt de bus, quai, installations de sports et de loisirs...)".

La contamination se fait par inhalation d’eau contaminée sous forme de fines gouttelettes ou d’aérosols, à l’occasion de douches par exemple. En fonction des conditions climatiques, ces micro-gouttelettes peuvent se déplacer sur près de deux kilomètres et survivre deux heures à l’air. Le temps d’incubation varie de deux à dix jours.

Pourquoi ce nom ? En 1976, d’anciens combattants de la Légion américaine, réunis en congrès à Philadelphie, sont contaminés par un système de climatisation défectueux ; une trentaine d’entre eux décèdent de leurs troubles. La bactérie Legionella pneumophilia est identifiée en 1977.

Quels sont les symptômes de la maladie ? Ils sont de deux sortes : une forme banale, ou fièvre de Pontiac, qui provoque un syndrome grippal et une toux sèche pendant deux à cinq jours ; une forme plus grave, avec augmentation de la fièvre, douleurs musculaires, insuffisance respiratoire, rénale... qui peut entraîner la mort, dans 15 à 20 % des cas, c’est la maladie du légionnaire.

La climatisation ne fait pas toujours rêver...
.

 La contamination se fait par voie respiratoire, par inhalation d’eau contaminée diffusée en aérosol (tours aéro-réfrigérantes, douches, bains bouillonnants).
 La léLa légione

Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (20 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès