Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Des médicaments qui vieillissent...

Des médicaments qui vieillissent...

Les médicaments contre les maux de gorges et maux nasaux : Lysopaïne, Solutricine, Locabiotal, Oropivalone, Bacitracine etc., ne seront plus commercialisés à partir du 30 septembre.

L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a décidé de retirer de la vente douze produits qui contiennent des antibiotiques. La plupart de ces médicaments étaient administrés par voie locale ou par pulvérisations nasales. On les trouvait également pour certains en pastilles à sucer ou encore en bains de bouche. La raison première de cette mise en demeure : les doses d’antibiotiques contenues dans ces médicaments. D’ailleurs l’Afssaps indique que "de nouveaux médicaments portant le même nom, mais ne contenant pas d’antibiotique, pourront à l’avenir, être disponibles en pharmacie ».

Cette décision de stopper la commercialisation en vente libre de médicaments (pouvant parfois être remboursés sur prescription du médecin) contenant des antibiotiques s’inscrit dans une politique que l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé mène depuis deux ans, notamment contre le gaspillage des médicaments anti-infectieux. Elle avait déjà retiré de la vente des produits concernant les infections ORL.

L’Afssaps considère que ces médicaments n’ont pas assez prouvé leur efficacité. En effet, selon l’organisme ils « n’ont pas démontré leur capacité à réduire les symptômes ni à prévenir les complications des pathologies ciblées par ces médicaments ». Le risque lié à une consommation élevée d’antibiotique par un utilisateur non averti est de développer l’aparition de bactéries résistantes aux antibiotiques.

Désormais, pour l’Afssaps, les médicaments utilisés contre les rhumes, les maux de gorges etc. doivent uniquement cibler les symptômes si l’origine est virale, laissant les protections immunitaires naturelles combattre. En revanche, si l’origine est bactérienne - seul un généraliste peut diagnostiquer l’origine des symptômes - la prescription d’antibiotiques est alors possible car ils sont efficaces.

L’Afssaps souhaite donc mettre en œuvre une politique de recommandation et de responsabilisation du citoyen face aux médicaments.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (4 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès