Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > EDF : entretenir le réseau français ou investir à l’international (...)

EDF : entretenir le réseau français ou investir à l’international ?

La Commission de Régulation de l’Energie (CRE) a publié ce mardi un rapport d’étape sur l’état du réseau électrique français. Ce rapport est sévère vis à vis d’EDF et de sa filiale chargée de l’entretien et du développement de ce réseau, Electricité Réseau Distribution France ou ERDF.

L’entreprise nationale est en effet accusée d’avoir négligé le réseau français depuis plusieurs années. A l’appui de cette constatation, la CRE met en avant une série de chiffres qui tendent prouver que le temps moyen annuel de coupure sur le réseau a augmenté de 50% durant la décennie des années 2000. Le rapport avance que « les performances des réseaux se sont très sensiblement dégradées »

De plus, la CRE constate de grandes disparités au niveau national, certaines régions subissant des coupures 75% plus longues que la capitale. Par exemple, la Lozère aurait subi pres de 36 minutes de coupures en 2008 pour seulement 20 minutes à Paris.

Selon la CRE, les explications à cette baisse de la qualité du réseau électrique français sont à chercher dans « la réduction excessive de la maintenance préventive et des investissements de modernisation des réseaux concédés à ERDF ». Elle constate même que les dépenses de maintenances correctives, donc engagées pour réparer une défaillance, sont désormais supérieures aux dépenses d’entretien dont le but est d’empêcher ces défaillances.

Selon Le Parisien, François Brottes, député PS de l’Isère a demandé à ce que le parlement s’empare du sujet par le biais d’une mission d’information qui serait confiée à la commission des Affaires Economiques. Cette mission serait-elle chargée d’analyser les investissements effectués par EDF ces dernières années ? Il est en effet indéniable qu’EDF a consacré des sommes très conséquentes à son développement à l’international qui l’a conduit à la place de leader mondial dans la production d’électricité nucléaire.

C’est ainsi qu’EDF est devenu un acteur majeur du marché électrique britannique notamment en prenant le contrôle de British Energy qui détenait plusieurs centrales nucléaires. Aux Etats-Unis, EDF a obtenu le feu vert pour la construction de la première centrale nucléaire depuis l’accident de Three Mile Island (Pennsylvanie) en 1979 par le biais d’un partenariat avec Constellation Energy. Sur le marché européen, EDF a consolidé sa présence notamment en Belgique, en Espagne et en Italie. EDF est ainsi devenu le premier fournisseur d’électricité européen.

Ces investissements ont-ils été faits au détriment de l’entretien du réseau français ? Le rapport d’étape de la CRE ouvre la porte à ces interrogations.


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès