Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > EDF et GDF, réversibilité autorisée

EDF et GDF, réversibilité autorisée

C’est possible. S’abonner. Se désabonner. Se réabonner. Avoir un contrat chez EDF ou GDF. Souscrire un contrat chez un opérateur privé. Puis revenir chez les opérateurs historiques, etc. La loi initiée par Luc Chatel, le secrétaire d’Etat chargé de la Consommation, ne permettait pas la réversibilité. Maintenant oui.

Le marché de l’énergie est ouvert à la concurrence depuis le 1er juillet 2007. Les Français dans leur immense majorité restent fidèles à EDF et à GDF pour la fourniture de l’électricité et du gaz. Selon Luc Châtel, « 6 000 consommateurs ont choisi les offres des fournisseurs privés pour l’électricité et 13 000 pour le gaz ». C’est peu.

Ceux qui souhaitaient souscrire des abonnements ailleurs le pouvaient. Mais à leur risque et péril. Impossible en effet de revenir en arrière. Hier, mardi 11 décembre, « les députés ont adopté un amendement permettant aux consommateurs qui ont choisi les prix libres de revenir aux tarifs réglementés », rapporte Le Figaro. La gauche a voté contre cet amendement. Le Sénat devrait examiner ce texte la semaine prochaine et procéder à son adoption définitive.

Lorsque la loi est passée en décembre 2006 au Sénat, la réversibilité ne pouvait concerner que les ménages qui avaient déménagé. Selon Luc Châtel, cité par France 3, « la mesure vise à corriger "les imperfections et les incohérences" de la loi du 7 décembre 2006 ».

Cela n’arrange pas les affaires des opérateurs privés. Ni celles des deux opérateurs historiques EDF et GDF : l’irréversibilité garantissait aux nouveaux opérateurs des clients acquis ; jusqu’en 2010 les tarifs sont régulés. EDF et GDF avec cet amendement ont maintenant l’obligation d’accueillir en leur sein les brebis égarées et doivent leur fournir l’énergie au même tarif qu’avant leur départ.

La société privée Canal Énergie vient de démontrer dans une étude que le montant des factures de ceux qui ont choisi un opérateur alternatif est de 5 à 8 % moins élevé dans l’électricité et de 5 à 8,4 % dans le gaz que ceux qui sont restés aux tarifs régulés.


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Babar

Babar
Voir ses articles







Palmarès