Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Eros, trois visions, trois fantasmes...

Eros, trois visions, trois fantasmes...

Le film Eros qui vient de sortir aujourd’hui sur les écrans, est un bel hommage au maestro Michelangelo Antonioni.

Autour de son court métrage « Périlleux enchaînement des choses » se sont greffés « La main » de Wong Kar-wai et « Equilibre », de Steven Soderberg.

Trois films, trois réalisateurs, trois vues de l’eros, trois esthétiques. Mais dans la diversité tous se rejoignent dans le sublime : loin du pathos et de l’exercice de style, c’est une véritable ode à la passion qui est signée où l’équivoque, le fantasme, la lubricité alimentent des personnages que trop humains.


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès