Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Escroquerie antiterroriste. Il se faisait passer pour un agent de la (...)

Escroquerie antiterroriste. Il se faisait passer pour un agent de la DGSE

Un groupe s’est fait passer pour des agents de la DGSE (Direction générale de la Sécurité Extérieur) pour un pseudo financement de l’antiterrorisme. Cette escroquerie a rapporté au moins cinq millions d’euros à ses auteurs. C’est une première dans les affaires d’escroquerie qui a été mise à jour à Paris par la 1ère division de police judiciaire (DPJ). Cette affaire de faux agents de la DGSE met en scène trois femmes et deux hommes. Deux personnes ont été interpellé et trois autres suspects, dont le présumé cerveau prénommé Gilbert, sans doute réfugié en Israël. Cette affaire est qualifié "d’inédite et presque surréaliste".

« Un homme se présentant aux banques comme un agent de la DGSE avait réussi, après une vingtaine de tentatives, à obtenir en juillet dernier d’une banque française une somme en espèces de 350.OOO euros en liquide remise discrètement, dans un bar parisien, à des intermédiaires. Cette somme était destinée, avait-il expliqué, à infiltrer les réseaux terroristes et à les financer pour mieux les démanteler. » (TF1)

Le groupe a par la suite tenter d’arnaquer d’autres banques en région parisienne. Il est finalement parvenu à ce que de très importants virements soient effectués sur des comptes à l’étranger dont l’un, de cinq millions d’euros, aurait été empoché par le réseau. (Nouvel Obs)

Selon le Figaro, une directrice d’une agence de La Poste a reçu un appel d’un homme qui s’est fait passer pour Jean-Paul Bailly, PDG de l’établissement public. Il lui ordonne de se mettre au service d’un agent de la DGSE qui doit l’appeler prochainement. Sa mission consiste à déjouer un attentat dans Paris. Une heure plus tard, le téléphone sonne à nouveau : l’agent secret appelle. D’emblée, il lui dit d’acheter un téléphone portable - son poste de travail n’étant pas sécurisé - pour joindre un numéro à Londres. L’employée, paniquée, s’exécute. Au bout du fil, l’espion lui attribue un prénom de code avant d’ajouter : « Attendez les instructions et ne coupez jamais le mobile ! » 

« Le faux officier de la DGSE a attendu que la directrice soit en condition, c’est-à-dire à bout de nerfs, avant de lui demander les noms de ses six plus gros clients ». Un montant de 358 000 euros en espèces a été remis dans une brasserie de la place de la Nation, où la banquière remet l’argent à une inconnue sous la porte des toilettes. 25 cinq autres responsables d’agence en France ont été contacté par ce faut agent de la DGSE.

La police a identifié cet escroc qui se cacherait en Israël. Son épouse et la mère de celle-ci, soupçonnées de complicité, ont été interpellées lundi à leur domicile de Courbevoie.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (6 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès