Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Espace : atterrissage réussi de Soyouz

Espace : atterrissage réussi de Soyouz

Tôt ce matin (4h24 heure française), la capsule Soyouz de retour de la station spatiale internationale (ISS) s’est posé sans problème dans les plaines du Kazakhstan, signant la réussite de la mission TMA-17. Elle a ramené les trois spationautes Timothy Creamer, Oleg Kotov et Soichi Noguchi.
 
Ces trois hommes avaient décollé de la Terre depuis Baïkonour (Kazakhstan) en décembre 2009 pour une mission de 6 mois à bord de l’ISS. Il s’agissait, comme pour la mission précédente, d’installer de nouveaux équipement à bord et notamment des instruments scientifiques pour mener des recherches in situ.
 
Cette mission signe le retour au premier plan de l’industrie spatiale russe, héritière de la course à l’espace menée par la défunte URSS dans les années 60. En effet, avec le retrait définitif dans quelques mois des navettes spatiales américaines, les capsules Soyouz seront le seul moyen de liaison entre notre planète et la station spatiale internationale.
 
L’administration Obama a en effet décidé de retirer du service l’ensemble de la flotte de navettes spatiales à la fin de l’année 2010. Vieillies, victimes de deux accidents mortels - explosion de Challenger au décollage le 28 janvier 1986, désintégration de Columbia le 1er février 2003 - et touchées ces dernières années d’incidents graves ayant entrainé des retards considérables dans les plans de vols, les navettes spatiales ne sont plus jugées comme sûres et adaptées aux missions de la NASA par l’administration américaine.
 
la NASA a donc signé avec son homologue russe, ROSCOSMOS, un contrat pour le transport d’astronautes américains à bord de l’ISS. Ce contrat est fort couteux puisque la NASA va débourser 335 millions de dollars pour faire acheminer 6 hommes dans l’espace entre 2013 et 2014. Le retour est heureusement compris dans le prix du billet.
 
Autre limitation sévère, les astronautes américains ne pourront embarquer que 50kgs maximum de fret par personne et devront faire attention à ce qu’il amèneront car ils ne pourront redescendre qu’avec 17kgs de matériels, auxquels s’ajouteront 30kgs de déchets impossibles à retraiter sur l’ISS.
 
Cette dépendance américaine vis à vis du spatial russe est une configuration inédite et risque fort de se prolonger en raison de la remise à plat du programme spatial américain suite à la décision de revoir totalement le programme Constellation qui devait créer la prochaine génération de véhicules spatiaux US.

Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès