Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Espagne : quand la télé-réalité provoque un meurtre

Espagne : quand la télé-réalité provoque un meurtre


Le Journal de Patricia
. C’est le nom d’une émission de télé-réalité que diffuse la chaîne espagnole Antena 3. La semaine dernière, Ricardo, un espagnol de 31 ans qui venait d’être condamné à onze mois de prison pour maltraitance envers Svetlana, sa petite amie, et à une interdiction de l’approcher pendant deux ans, est sur le plateau du Journal de Patricia.

Ricardo s’adresse à l’émission de télé-réalité pour faire revenir à lui Svetlana.

Et Svetlana vient. Car les producteurs qui ont suivi à la lettre les recommandations de Ricardo n’ont pas dit à la jeune femme que son ex-petit ami l’attendait sur le plateau. « La jeune Russe, explique Le Monde, s’était imaginée qu’il s’agissait d’un membre de sa famille demeuré en Russie. Placée face à son agresseur, la surprise a été de taille. Devant les caméras, son ancien compagnon lui a demandé de l’épouser. Elle a répondu "non" ».

Quatre jours après ces retrouvailles télévisuelles, qui tenaient plus de la confrontation que du rendez-vous galant, Ricardo égorgeait Svetlana.

On apprendra que le juge qui avait condamné Ricardo n’avait pas encore signifié son jugement. Du côté de la chaîne Antena 3 et du producteur du Journal de Patricia, on prétend ne rien savoir.

Les violences envers les femmes sont un énorme problème de société en Espagne et, bien sûr, le meurtre de Svetlana par Ricardo a mis la population en émoi. A tel point que le gouvernement espagnol « a convoqué, pour cette semaine, les représentants de la fédération des télévisions commerciales pour les associer à la lutte contre la "violence de genre" », précise Le Monde qui rappelle qu’en 2004, en France, une femme qui avait participé à Y a que la vérité... avait été agressée sexuellement par son ex-conjoint cinq jours après la diffusion de l’émission... Tout comme Antena 3 aujourd’hui, TF1 et Loribel, la société de production de Bataille & Fontaine, avaient à l’époque décliné toute responsabilité ».

Voir la vidéo sur Agoravox TV


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (2 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Les thématiques de l'article


Palmarès