Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Etes-vous touché par la dépression ?

Etes-vous touché par la dépression ?

La dépression toucherait entre 5 et 8 % des Français. Les femmes seraient les plus touchées par cet état selon plusieurs études discutées dans Le Bulletin épidémiologique hebdomadaire de l’INVS (Institut national de veille sanitaire).

Qu’est-ce que la dépression ? Comment la reconnaît-on ? Peut-on la soigner ?

Si vous ressentez depuis quinze jours une tristesse qui vous abat. Si vous constatez en parallèle un manque d’intérêt croissant pour les choses ordinaires de la vie, de la fatigue, une perte de poids, alors, peut-être, êtes-vous dans un état dépressif. En effet, les symptômes secondaires (variation de poids, problèmes de sommeil, fatigue inexpliquée, difficultés de concentration, pensées morbides) couplés à une forte tristesse sont les signes de la dépression selon des enquêtes publiées par l’Institut de veille sanitaire (INVS). Il est important de bien différencier la tristesse que l’on pourrait caractériser de "normale" et la vraie dépression qui engendre une véritable perturbation des activités. Cette dernière nécessite une surveillance accrue et un traitement. C’est toute la difficulté des études épidémiologiques de réussir à faire la part des choses.

Les épisodes dépressifs majeurs (EDM) sont examinés dans un numéro thématique sur la santé mentale en France : Le Bulletin épidémiologique hebdomadaire de l’INVS coordonné par Christine Chan Chee, de l’INVS (Institut national de veille sanitaire). Les études se rejoignent notamment sur un point : les épisodes dépressifs majeurs sont plus fréquents chez les femmes. Deux fois plus, selon les enquêtes du Baromètre santé et de l’Anadep.

La tristesse, même sur une longue période, n’est pas le facteur explicatif d’un épisode dépressif majeur (EDM). La prise en compte des symptômes secondaires est également nécessaire pour établir le diagnostic. Il faut ajouter que certains contextes sont propices au développement de la dépression : le divorce, le chômage, le veuvage, le congé maladie, l’invalidité ou des événements survenus dans l’enfance tels que maltraitance physique ou abus sexuel. Le lieu de vie est également pointé du doigt : l’Île-de-France et en particulier Paris, mais également, dans une certaine mesure, les quartiers sensibles des zones urbaines.

La France est championne du monde de la consommation des médicaments antidépresseurs. Il n’y a pas de quoi s’en réjouir : en 2020 la dépression pourrait être la deuxième maladie la plus fréquente dans notre pays.


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès