Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Firefox : traquez les failles de sécurité pour de l’argent

Firefox : traquez les failles de sécurité pour de l’argent

Signe des temps et du succès grandissant des logiciels Firefox (navigateur web) et Thunderbird (logiciel d’emailing) : la Fondation Mozilla vient d’annoncer qu’elle allait augmenter les primes versées aux développeurs informatiques qui débusqueront des failles de sécurité sur les logiciels qu’elle met à disposition des internautes. Désormais, lorsqu’une faille sérieuse sera détectée, l’informaticien qui l’aura découverte pourra être gratifié d’une somme de 3000 dollars, alors que le montant était jusqu’à présent de 500 dollars.
 
Bien évidemment, il va falloir répondre à une série de conditions pour prétendre toucher une telle somme :
 
  • Le bug ne devra pas avoir déjà été signalé,
  • Le bug doit toucher les versions les plus récentes, ou être présent les versions encore en béta-développement (notamment Firefox 4) des produits Mozilla, à savoir Firefox, Thunderbird, Firefox Mobile ou les autres produits de la Fondation.
  • Le bug doit être détecté par une utilisation à distance
 
Seront bien sur exclus de cette chasse au défaut :
 
  • Les problèmes de sécurité induits par des "plug-in" ou des applications tierces,
  • Les développeurs ayant contribué au développement de la fonction touchée par le bug
  • Et bien sur les employés de la Fondation Mozilla.
 
Google avait déjà procédé à une augmentation des primes versées aux chasseurs de failles de sécurité de son navigateur Chrome, passant de 500 à 1300 dollars en fonction de la gravité de la faille de sécurité détectée.
 
Ces deux produits ont en commun de s’appuyer sur une large communauté de développeurs, la Fondation Mozilla ayant même choisi de développer ses logiciels exclusivement sur le mode du logiciel libre. La détection des failles de sécurité de ces logiciels devient d’autant plus critique pour les éditeurs que ces logiciels sont massivement employés par les internautes.
 
Concernant les navigateurs web, les diverses statistiques disponibles mettent Microsoft Internet Explorer en tête avec une part de marché oscillant entre 45% et 55%, juste devant Mozilla Firefox crédité lui d’une part de marché comprise entre 25% et 45%. Google Chrome est loin derrière avec moins de 10% de part de marché.
 

Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès