Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Football : 17 supporters du PSG arrêtés à Caen

Football : 17 supporters du PSG arrêtés à Caen

Le match de demi-finale de la Coupe de France entre le club de football de la capitale, le Paris Saint Germain, et le club amateur normand US Quevilly, qui se déroulera au stade Malherbe à Caen, n’aura lieu ce soir que pour les 22 joueurs des deux équipes mais certains supporters parisiens ont décidé de démarrer la « rencontre » avec de l’avance.
 
Les supporters du PSG se sont vu interdire par les autorités l’accès au stade de Caen en raison des événements récents, survenus en marge de la rencontre entre l’Olympique de Marseille et le PSG le 28 février dernier et qui avait entrainé la mort d’un homme. Fait notable, ces affrontements s’étaient déroulés entre supporters du PSG appartenant à des organisations rivales. Face à cette nouvelle dérive qui met en exergue le hooliganisme qui continue à gangrener les organisations de supporters de club de football, les autorités ont décidé de renforcer la répression, notamment avec cet arrêté d’interdiction pour l’ensemble des supporters du PSG qui jouera donc ce soir, sans le soutien de ses fans.
 
Malgré cette interdiction de séjour dans l’enceinte sportive ce soir, de nombreux supporters parisiens ont fait le déplacement à Caen, espérant peut-être se glisser dans la foule qui se pressera ce soir pour suivre cette rencontre choc entre l’un des grands clubs français et le « petit poucet » de cette année. Les 17 personnes arrêtées (qui n’avaient pas de billet pour le match) ont commis une série de dégradation dans l’hôtel où ils étaient descendus (mobilier, distributeurs de boisson et de nourriture brisés, murs taggués etc). Interrogé, le réceptionniste minimise les dégâts, les qualifiant de « petites » dégradations, mais le coût financier risque fort d’être lui, plus notable.
 
Les forces de l’ordre (police et gendarmerie) ont mobilisé plus de 800 hommes pour le match de ce soir, un dispositif policier que la capitale de Basse Normandie, peu habituée aux matchs de haut niveau, n’a jamais connu. L’US Quevilly, club d’une commune de la banlieue de Rouen (Seine Maritime) joue ce soir une place en finale et se prend à rêver du Stade de France pour la finale pour peut-être succéder à l’En Avant de Guingamp, actuel détenteur de la coupe.
 

Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès