Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Frédéric Lefebvre dans le sillage du Front National

Frédéric Lefebvre dans le sillage du Front National

Le porte-parole de l’Union pour un Mouvement Populaire (UMP), Frédéric Lefebvre a tenu sur l’antenne d’Europe 1 des propos qui peuvent paraître surprenant dans la bouche d’un responsable politique de la majorité présidentielle : la "question des étrangers" est un "problème majeur dans notre pays" et "La délinquance, chacun sait qu’il y a des liens avec l’immigration, chacun le sait, c’est souvent pas correct de le dire, mais c’est une réalité que chacun connaît" sont des sorties que l’on a plus l’habitude d’entendre à l’extrème droite de l’échiquier politique.
 
Les récents événements survenus à Villeneuve, quartier "sensible" de Grenoble, ainsi qu’à Saint Aignan dans le Loir et Cher continuent à avoir des répercussions politiques importantes dans l’actualité estivale, période pourtant généralement propice à une pause dans le jeu politique avant la rentrée de septembre. Mais les émeutes et les attaques d’une petite ville tranquille ont déchainé les passions et surtout radicalisé le langage, à gauche comme à droite.
 
Alors que le Président de la République, M. Sarkozy était lui même monté au créneau et avait demandé une réunion pour évoquer la situation des "roms" en France, la gauche avait, elle, dénoncé l’attitude et les propos du président en parlant d’amalgames et de "dérives antirépublicaines".
 
En réaction à cette actualité sécuritaire chargée, le gouvernement prépare une série de textes pour la rentrée parlementaire, notamment une modification sur les critères d’obtention et de déchéance de la nationalité française pour les étrangers. Ce positionnement politique est venu se heurter au récent rapport de l’Observatoire national de la Délinquance (OND) qui montre par exemple une baisse de 35% des homicides en 10 ans, relativisant le discours sur la montée de l’insécurité en France.
 
Ce rapport met aussi en lumière les proportions respectives des français et des étrangers responsables des crimes et délits 13.3% des vols sans violence sont le fait de ressortissants étrangers, même si 47,6% des vols à la tire leur sont imputés. le rapport montre aussi que plus le délit ou crime est grave, moins le nombre d’étrangers mis en cause est important.
 
Face à ces données qui viennent contrer une partie du discours sécuritaire de la majorité présidentielle, les responsables politiques de l’UMP multiplient les coups médiatiques : remplacement du préfet de l’Isère, déplacement du Ministre de l’Intérieur M. Hortefeux à Grenoble ainsi que sa participation à une patrouille de la BAC, défense du projet gouvernemental par le Ministre de l’Immigration M. Besson, etc.
 
Les propos de Frédéric Lefebvre s’inscrivent dans cette stratégie médiatique et politique. Leur grande proximité avec le discours du Front National est peut être du au souci que la majorité présidentielle a de ne pas perdre le contact avec une partie de cet électorat dont le ralliement en 2007 avait contribué à la victoire de Nicolas Sarkozy.
 
C’est sans doute aussi un chiffon rouge agité devant le visage de la gauche visée par le porte parole de l’UMP : selon lui, les "socialistes n’ont pas tiré de leçon de 2002". "Ils n’ont rien appris, rien compris". Stratégie payante ? En tout cas, on peut être certains que les prochains sondages d’opinion seront examinés à la loupe, tant à droite qu’à gauche.
 
La rentrée politique risque d’être chaude !

Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès