Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Gaza : le processus de retrait se poursuit dans le calme

Gaza : le processus de retrait se poursuit dans le calme

GADID, Bande de Gaza (AP)

Les forces israéliennes ont évacué l’une des dernières places fortes de l’opposition au retrait de Gaza vendredi et ont commencé à démolir des habitations préfabriquées, évitant la répétition des heurts de la veille avec des jeunes refusant de partir.

De leur côté, les Palestiniens ont commencé à pavoiser face à cet événement qu’ils considèrent comme une victoire après 38 ans d’occupation.

L’évacuation rapide de Gadid confirme que ce retrait va beaucoup plus vite que prévu, alors qu’il ne restait plus que quatre implantations encore habitées sur 21 vendredi soir au début du shabbat qui a vu la suspension des opérations.

L’évacuation des quatre implantations de Cisjordanie aura lieu d’ici le milieu de la semaine prochaine, une fois achevé le retrait de la Bande de Gaza, a annoncé un responsable de Tsahal. Deux des quatre colonies qui doivent être évacuées en Cisjordanie sont déjà vidées de leurs habitants, a assuré ce militaire s’exprimant sous le couvert de l’anonymat. Mais les deux autres, Sanour et Homech, sont occupées par plusieurs centaines de radicaux.

La démolition de préfabriqués dans la colonie de Kerem Atzmona est le début d’un processus qui prévoit que toutes les habitations des implantations seront rasées. Les gravats réutilisables seront laissés sur place, le reste étant évacué. Pour choquante que puisse apparaître cette démolition, l’habitat des colons -des petites villas individuelles habitées par 8.500 Israéliens- ne correspond pas aux besoins de ce territoire surpeuplé de 1,3 million d’habitants : il sera remplacé par des bâtiments en hauteur.

Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a déclaré que le retrait israélien était le résultat des "sacrifices" et de la "patience" de la population et il a promis de reconstruire les maisons palestiniennes détruites par l’armée israélienne en cinq années d’hostilités. Abbas s’exprimait devant 700 personnes enthousiastes à l’aéroport de Gaza (situé à Rafah, à l’extrême sud du territoire), dont la piste est impraticable depuis qu’elle a été détruite par les Israéliens. "Ce retrait est le résultat de notre sacrifice, de notre patience, du sacrifice de notre peuple, de la fermeté, et des gens sages de notre nation", a-t-il déclaré.

Youssouf Selama, un haut dignitaire religieux au sein de l’Autorité palestinienne a eu le commentaire suivant : "Aux Israéliens nous disons : ’Vous vous êtes retirés de Gaza. Demain vous vous retirerez de la Cisjordanie et de Jérusalem, si Dieu le veut’".

Plusieurs centaines de Palestiniens ont prié en remerciant le Très-Haut devant les portes des implantations désormais vides de Bedolah et Peat Sadeh, voisines de la ville de Rafah, frontalière avec l’Egypte. L’endroit a fréquemment été le lieu d’échanges de tirs pendant l’occupation. "Nous avons gagné, alors nous nous sommes venus remercier Dieu pour notre victoire", expliquait Abdel Raouf Barbar, un notable. AP


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès