Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Globes de cristal : Benguigui absout Delarue

Globes de cristal : Benguigui absout Delarue

Lundi 2 février se déroulait au Lido, à Paris, la 4ème cérémonie des Globes de cristal. Cette récompense est attribuée par des journalistes culturels de la presse française à des personnalités des arts et de la culture. Jean-Luc Delarue, co-animateur de cette édition, fit preuve d’une remarquable goujaterie envers Yamina Benguigui qui exigea le lendemain des excuses publiques. Désormais l’incident est clos.

La soirée, diffusée en direct sur France 3, et animée par Carole Gaessler et Jean-Luc Delarue, ne restera pas dans les annales du bon goût. Si toutefois elle le demeure ça sera moins en raison de la qualité des lauréats que de l’amateurisme des deux présentateurs, en particulier de Jean-Luc Delarue (voir la vidéo).

L’animateur visiblement peu inspiré et en état régressif, fit une analogie entre le globe de cristal et « les globes » (faisant allusion aux seins) de Yamina Benguigui. Sur le coup, celle-ci n’y prit pas garde, mais le lendemain, sans doute alertée par son entourage, jugea déplacée, avec raison, la réflexion, de l’homme de télévision.

Réflexion qui plus est, lâchée en catimini, dans le dos de l’intéressée, comme une blague de potache. La soirée fut d’ailleurs émaillée d’autres incidents de ce genre (envers Jacques Attali, entre autres, le président du jury) laissant mal auguré de l’avenir de M. Delarue sur l’antenne du service public.

Yamina Benguigui dès le lendemain avait exigé des excuses publiques de l’animateur. Dans un communiqué à l’AP, cette dernière explique avoir été « choquée en tant que femme par ces propos, vu l’élégance (de Jean-Luc Delarue) et les multiples compliments qu’il a régulièrement faits sur mon travail » tout en précisant que l’animateur l’avait appelé pour savoir comment remédier à ses « écarts de comportement ».

Le surlendemain, afin de se dédouaner, rappelle lenouvelobs.com, dans un communiqué transmis à l’Associated Press, la société Paulimaxi qui organise la soirée des Globes de cristal a déclaré n’être « en aucun cas responsable du comportement de M. Delarue envers la réalisatrice Yamina Benguigui, le président du jury Jacques Attali, ainsi que les autres personnalités de l’émission » . Et d’ajouter dans le même communiqué que les propos de M. Delarue ainsi que sa façon « de présenter l’émission n’engagent que lui ».

Le même jour Jean-Luc Delarue déclarait au micro de RTL qu’il ne se reconnaissait pas dans ces propos injurieux sur la poitrine de Mme Benguigui. « Sur le moment, je voulais revenir sur ma phrase pour m’excuser, a t-il expliqué, mais dans la coulisse, on m’a demandé de ne pas le faire. J’aurais dû m’écouter et le faire ».

Pour Yamina Benguigui qui a fait avec raison de cette incident une affaire d’honneur et de dignité, l’affaire est désormais close. Jean-Luc Delarue s’est excusé. Elle l’a qualifié d’Homme de parole.

Quant à France3 qui a été contacté par l’AP mercredi, selon le nouvelobs.com, le service de presse a reconnu « les difficultés à gérer un direct en léger différé ».



Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Babar

Babar
Voir ses articles







Palmarès