Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Gmail : le coût de la panne

Gmail : le coût de la panne

Mardi, le service de messagerie Gmail de Google est resté inaccessible pendant 3 heures, privant 127 millions d’utilisateurs. Les circonstances de la panne révélées par Google.

Il a fallu attendre mercredi pour que Google s’explique sur la qui a bloqué le service de messagerie Gmail entre 11h20 et 14h30 mardi 24 février. Ce bug, est tombé alors qu’en Californie, il n’était qu’une heure trente du matin. Mais en Europe l’activité battait son plein et les abonnés de Google Apps et de Google Docs fulminaient en lisant sur leur écran ce message agaçant : « Le serveur subit une erreur momentanée et ne peut répondre à votre requête. »

Chez Google, les ingénieurs-maison ont évidemment essayé de comprendre les raisons de cette deuxième panne en moins d’un mois. Ils ont mis une heure à la détecter. Hier sur l’official Gmail blog ils ont conclu à une surcharge sur l’un des centres de calcul européens maison. Selon zdnet.fr « cette surcharge » s’est « propagée à d’autres centres de calcul » en cascade. En général ont-ils précisé, ce travail d’entretien ne provoque aucun désagrément.

Une fois la panne repérée, il n’a fallu que deux heures pour réparer les dégâts. Google précise toujours selon la même source qu’aucune donnée et aucun message n’ont été perdus. En compensation, Google rembourse le manque à gagner à ses clients.

Une panne rapidement réparée dont le coût ne devrait pas affecter les utlisateurs.



Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Babar

Babar
Voir ses articles







Palmarès