Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Grippe aviaire : de retour au Vietnam

Grippe aviaire : de retour au Vietnam

Premier décès depuis 2005, le Vietnam est de nouveau touché par la grippe aviaire. Le bilan s’alourdit : 43ème décès dans le pays selon les médias officiels. La semaine dernière, un jeune homme de vingt ans est décédé suite au virus H5N1 de la grippe aviaire, selon l’Agence de presse vietnamienne (AVI).

Originaire de la province septentrionale de Ha Tay voisine de Hanoï (au nord du Vietnam), sa maison se trouvait dans une zone touchée par la grippe aviaire, qui continue de se répandre dans les élevages de volailles.

Tombé malade le 2 juin, il succomba au virus huit jours plus tard, seulement deux jours après son hospitalisation.

Selon un communiqué du ministère de la Santé cité par la télévision nationale, ce décès marque la reprise du virus qui n’avait fait aucune victime depuis 2005 .

Depuis sa résurgence en 2003 en Asie, le virus H5N1 de la grippe aviaire est à l’origine de 192 morts à travers le monde.

Depuis le mois dernier, cinq cas humains ont été décelés au Vietnam, dont la victime.
Tous viennent sont originaires du nord du pays.
Deux d’entre elles ont quitté l’hôpital. Les deux autres sont sous traitement dans un établissement de Hanoï, selon l’AVI.
Bien que le Vietnam avait réussi à contenir la grippe aviaire l’an dernier, le virus H5N1 gagne du terrain depuis quelques semaines. 
Vendredi dernier, les autorités ont annoncé la propagation du virus H5N1à une province frontalière de la Chine, la province de Cao Bang.

Mais c’est l’Indonésie qui est le plus durement touché par le virus où le décès cette semaine d’un habitant de Sumatra, suite à l’ingestion de poulets malades, a porté à quarante-deux le nombre de morts dû à la grippe aviaire.

Le Vietnam a déclaré cinq cas humains de grippe aviaire depuis le début de l’année. Depuis le début du mois de mai, le virus H5N1a touché les volailles dans dix-huit villes et provinces, selon le Département vétérinaire.

L’origine de ce regain pourrait bien être la levée en mars dernier de l’interdiction de couver des canards, volailles connues pour leur capacité de développer le virus H5N1 sans présenter de symptômes. 

La FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) avait pourtant soutenu et continue de soutenir cette levée d’ interdiction. Le conseiller en grippe aviaire pour la FAO à Hanoï, Jeff Gilbert, cette interdiction a eu pour conséquence le développement du marché noir.

Toutefois, suite au regain du virus, la FAO recommande au Vietnam de « vacciner tous les canards ». Plus de 40 millions d’entre eux ont été vaccinés depuis le début de l’année dans le pays, mais de nombreux volatiles, nés trop récemment, sont passés à côté de ces campagnes de vaccination.

Avec l’OMS (Organisation Mondiale pour la Santé), la FAO insiste sur la poursuite des efforts contre la lutte de l’épizootie.

« La grippe aviaire est là depuis quatre ans. Tout le monde en a assez (...) mais elle reste là et il est de plus en plus difficile de faire passer le message aux gens que le risque n’a pas disparu », a souligné Jeff Gilbert.

« Je suis sûre qu’il y a un sentiment de confiance dans la façon dont la situation a été gérée dans le passé », avait de son côté estimé depuis Hong Kong Dida Connor, porte-parole de l’OMS, avant l’annonce du décès par les médias.
« Il y a une forme de complaisance qui pourrait être catastrophique si elle se développait », avait-elle ajouté.



Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Les thématiques de l'article


Palmarès