Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Guerre de cinémas à Montreuil

Guerre de cinémas à Montreuil

C’est réellement un bras de far qui a lieu entre le petit cinéma municipal Le Méliès de Montreuil et le géant de la distribution UGC. Le Méliès, qui souhaite s’étendre pour passer de trois à six salles, s’est vu attaqué par UGC Cité Ciné au tribunal administratif, où son projet a essuyé les boulets de canon tirés par le troisième exploitant de France.

Selon l’UGC l’agrandissement du Méliès, dont les capacités à terme seraient de 1 160 places, aurait pour effet un dépassement du rôle d’ « établissement municipal », car ses salles viseraient alors « tous les publics ». L’UGC ajoute que le Méliès n’a réalisé aucune étude préalable à son projet d’extension, et que l’établissement local, qui continuerait à bénéficier de fonds publics, violerait les règles de la concurrence.

Stéphane Goudet écarte les propos de l’UGC d’un revers de main en précisant que son établissement propose des films qui, dans leur quasi-totalité, sont classés art et essai et n’attirent que 200 000 spectateurs par an, contre deux millions d’entrées pour l’UGC de Rosny-sous-Bois. Le Méliès jouit d’un prestige qui dépasse largement la ville de Montreuil. Une soixantaine de cinéastes, au rang desquels figurent David Lynch, Wim Wenders et Theo Angelopoulos ont signé un texte de soutien pour que le Méliès s’élargisse.


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès