Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Hugo Chavez, l’ange rebelle de Naomi Campbell

Hugo Chavez, l’ange rebelle de Naomi Campbell

Naomi Campbell est journaliste, dorénavant. Elle vient de réaliser sa première interview où elle se déclare visiblement sous le charme de son interlocuteur, le président vénézuélien Hugo Chavez. C’est son premier article dans GQ. Mais, vu le buzz qu’est en train de réaliser la livraison de février de ce magazine masculin britannique, il y a fort à parier qu’il y en aura d’autres...

Naomi Campbell, le célèbre mannequin britannique, sort donc enchantée de son interview avec Hugo Chavez qu’elle a qualifié d’ange rebelle dans le magazine GQ. Cela suffit à lui prêter une liaison avec le président vénézuélien. On ne prête qu’aux riches.
La belle Naomi a connu quelques aventures, notamment avec De Niro et Mike Tyson. Un peu le même profil que Carla Bruni, donc. Une croqueuse d’hommes, mais pas d’hommes hors-normes.

Selon Libération, « En allant interviewer Hugo Chavez, la "journaliste"-mannequin dit avoir voulu vérifier l’authenticité de son image de « président du peuple ». Assurant avoir trouvé les Vénézuéliens « plus heureux » qu’il y a dix ans, elle écrit : « les gens lui envoient des milliers de lettres tous les jours... Je crois fermement qu’il respecte ses engagements, aidant même ceux qui vivent en dehors de son pays ».

Si Hugo Chavez dans cet entretien avec Naomi Campbell s’est livré à son exercice favori, des attaques en règle contre les Etats-Unis, il a visiblement joué les jolis cœurs avec la belle, lui demandant de tâter ses muscles. De son côté, Naomi est tombée sous le charme de la voix du président, « s’il n’était pas président, il aurait beaucoup de succès en tant que chanteur latino », écrit-elle.

Cet article a suffi à prêter au couple fort disparate - mais on a l’habitude ces derniers temps, n’est-ce pas ? - une liaison torride, sensuelle et fort glamour. Il y a de quoi. Certaines phrases écrites par Naomi Campbell dans GQ sont à peine ambiguës : « Je l’ai trouvé intrépide, mais pas menaçant ni excessif. Peu importe ce que l’avenir nous réserve, pour moi, son rôle sera toujours celui d’un ange rebelle ». Elle a même demandé au « Comandante » si, comme le président Poutine, il accepterait de se mettre torse nu. Sans problème. Chavez a accepté.

L’entretien aurait dépassé le cadre journalistique et se serait prolongé en privé entre l’homme d’Etat divorcé et la jeune femme. A l’issue de cette rencontre, Naomi Campbell aurait même déclaré, "ce n’est pas un gorille, mais plutôt un taureau".

A voir sur Agoravox TV


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès