Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Il décapite sa femme avec un couteau de cuisine

Il décapite sa femme avec un couteau de cuisine

Philippe Cousin était un homme sans histoire. Timide, effacé, soumis. A la maison c’est Nicole, son épouse, qui porte la culotte. Jusqu’à ce 16 avril 2007 où, après une dispute conjugale, il lui tranche la tête. Selon son avocat sa culpabilité ne fait aucun doute. Pourtant cela n’explique pas vraiment son geste. Depuis lundi Philippe est jugé à Saint-Omer, devant les assises du Pas de Calais, pour homidide volontaire. Le procès doit durer deux jours à l’issue duquel le prévenu risque la réclusion criminelle à perpétuité.

Après avoir coupé la tête de son épouse, dans sa chambre, Philippe, 53 ans, inspecteur de La Poste, téléphone à belle-famille ainsi qu’à la police pour annoncer son crime. « Excusez-moi de vous déranger, j’ai tué ma femme », explique t-il au téléphone.
 
Lorsque que les forces de police débarquent à son domicile, rue des Quatre-Crosses, au centre d’Arras, il s’excuse pour le travail qu’il leur donne. Avec la découverte du cadavre sans tête de Nicole, 47 ans, ils ne peuvent que constater que leur interlocuteur ne leur avait pas menti.
 
 
« Elle a crié mon prénom, je l’ai décapitée. Vous vous rendez compte. Et je ne suis pas fou ! », explique t-il.

Au début Philippe expliquait aux enquêteurs que ce drame avait commencé suite à une dispute banale. Mais la réa
 
lité est plus complexe : sa femme ne voulait pas d’enfants, explique 20minutes. Elle aurait même refusé pendant vingt et un ans toute relation sexuelle susceptible de lui donner un enfant, craignant de lui transmettre la maladie de son père : la sclérose en plaques. L’autopsie du corps a d’ailleurs confirmé qu’elle était encore vierge.

Philippe et Nicole, précise Le Point, se sont rencontrés vingt-cinq ans plus tôt lors d’un stage de comptabilité. Ils sont tous les deux postiers. Lui a 26 ans, elle 23.
 
Entre le sportif de 1,80 mètre à l’allure intello et la beauté froide au caractère bien trempé, le courant passe immédiatement. Ils emménagent à Provins, là où il se sont rencontrés en 1983, se marient en 1986, réussissent tous les deux leur concours d’inspecteur de La Poste. Tout va bien.

Mais, derrière la façade, précise encore Le Point, les frustrations s’accumulent, les rancoeurs s’additionnent. Des silences empoisonnés. "L’impression d’être bouffé", dira-t-il.
 
Dans la vie comme dans son couple, Philippe avance tête basse. Les collègues de travail, la famille, tous le décrivent comme un homme faible et soumis face à une femme autoritaire et impulsive. Surtout, il y a ce secret honteux, inavouable. Nicole et Philippe n’ont jamais fait l’amour ensemble.

 

Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès