Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Il y a dix ans, le massacre de Columbine

Il y a dix ans, le massacre de Columbine

C’était le 20 avril 1999. Éric Harris et Dylan Klebold, lycéens à Littletone, dans la région de Denver (Colorado), massacraient par balles douze personnes et en blessaient vingt-trois avant de se suicider. Aujoud’hui Columbine se souvient.

Éric Harris, 18 ans, et Dylan Klebold, 17 ans, préparaient leur acte depuis des mois. Ce jour d’avril 1999, enveloppés de grands manteaux noirs, ils pénètrent calmement dans la cafétaria de leur lycée armés de fusils à pompe, carabines et couteaux de chasse. Ils empruntent les couloirs, s’arrêtent dans la bibliothèque. Pendant près de 50 minutes ils tirent. Onze élèves et un professeur sont assassinés.

Ce fait-divers tragique a fait le tour du monde. Les images du massacre, filmé en caméra de vidéo surveillance, ont circulé sur le net. Les vidéos dans lesquelles Harris et Klebold se mettent en scène également. Michael Moore en a tiré un film (Bowling for Columbine) qui a obtenu un Oscar en 2003. Le réalisateur Gus Van Sant, également, a imaginé une fiction (Elephant, palme d’or au festival de Cannes en 2003) à partir de cet acte criminel. Une abondante littérature a paru sur le sujet.
 
Mais rien ni personne ne réussit à expliquer pourquoi ces deux jeunes gens, pris d’une folie meurtrière, ont agi de la sorte. « Dans les semaines qui ont suivi, les médias ont évoqué de nombreuses explications au drame : l’appartenance à un gang, les jeux vidéos, le hard rock, la fascination pour les armes ou le nazisme », rappelle lemonde.fr

Aucune de ces explications ne coïncide avec la réalité. Celle-ci est plus simple, plus pragmatique, plus terrifiante : « Faire disparaître le lycée et tous ceux qui s’y trouvent ».

Aujourd’hui, les drapeaux sont en berne sur les bâtiments publics du Colorado et le lycée de Columbine est fermé. Dans l’amphithéâtre de l’établissement scolaire un monument aux morts a été érigé. Les familles et les amis des victimes s’y retrouvent pour se souvenir de ce drame qui pourtant n’a rien changé à propos de la législation sur les armes à feux aux Etats-Unis.

D’autres massacrent du même type, comme celui de Virginie Tech (2007) ont endeuillé le pays, mais rien n’y fait. Tant que le deuxième amendement de la constitution américaine garantira le droit de posséder une arme, tant que des lobbies comme la National Rifle Association (NRA) défendront bec et ongle cet amendement, rien ne changera.

 

Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Babar

Babar
Voir ses articles







Palmarès