Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Jacques Chirac préside une cérémonie de naturalisation

Jacques Chirac préside une cérémonie de naturalisation

Jacques Chirac a présidé ce matin une cérémonie de naturalisation de 138 personnes.

A la préfecture d’Indre-et-Loire à Tour, le chef de l’Etat est revenu dans son discours sur le contrat d’intégration proposé aux demandeurs de la nationalité française.
Devenir Français, ce n’est pas une simple formalité administrative, a-t-il déclaré aux 138 demandeurs de 25 nationalités différentes. Il les a invités à s’intégrer pleinement à la communauté nationale pour bénéficier des droits qui sont ceux de tous nos concitoyens.
Le contrat d’intégration a été présenté comme un acte fondamental, un acte qui engage les demandeurs et il a invité ceux-ci à donner autant à la France que ce que la France apporte. Adhérer à notre communauté, c’est un engagement, c’est savoir que nous avons des droits, mais aussi des devoirs, a enfin déclaré Jacques Chirac sur ce point.

Autre point fort de son discours, l’importance de la maîtrise de la langue française, qui est la porte d’accès à une pensée et à une littérature majeure dans le monde , que chaque Français a le devoir de faire vivre et de transmettre.

Seule ombre au tableau, une manifestation de défense des sans-papiers d’une cinquantaine de personnes avait lieu au même moment dans les rues de la ville de Tour. Sur ce sujet sensible, le chef de l’Etat déclarait dans son discours que le gouvenement menait actuellement une action résolue et humaine contre l’immigration clandestine, sans laquelle il ne peut pas y avoir de réussite de la politique d’intégration.


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • NéQuelquePart (---.---.171.160) 29 juin 2006 18:25

    Tu es né en France.Tes parents sont français. Ta maman est infirmière et ton papa est employé de banque. Tu vas à l’école. Tu es bon élève. Tu fais des études, tu deviens vétérinaire, t’aimes les animaux. Tu pars en vacances au Maroc, au Sénégal et en Grèce. Tu te maries. T’as une petite maison. T’as des enfants. T’es français. Faudrait que tu sois fier de ça. De là où tu viens. D’où t’es né. Et de qui t’es né.

    Tu es né au Sénégal. Toute ta famille est sénégalaise. Ton père est au chomâge, tes cousins aussi et tous tes voisins sont pauvres. Tu rêves d’émigrer en France par exemple. Tu connais des passeurs. Tu vends quelques affaires, tu empruntes à tes amis. Tu tentes l’aventure. Mais tu te fais arrêter en Espagne, tu es un clandestin, ce que tu fais est illégal, tu n’as pas le droit de vivre ni en France ni en Espagne. Tu n’as pas le droit de vivre ailleurs que là où tu es né. Ce n’est pas une honte d’être sénégalais. Ce n’est pas une honte d’être pauvre. C’est juste que là où tu es né, il faut que tu y restes, si t’as pas les moyens d’aller ailleurs.

    Une cérémonie quand on devient français par naturalisation. La fierté d’être français quand une équipe sportive gagne un match. Etre fier de ses origines.

    Comme le dit Woody Allen en introduction de Match Point, si on reconnaissait davantage la place que joue le hasard dans toute vie, on y gagnerait sûrement.


    • Gourouni (---.---.38.140) 30 juin 2006 12:49

      Je ne comprends pas qu’on donne la nationalité française à des gens qui ne maitrisent pas la langue française. Je ne vois pas comment on peut travailler (hormis dans sa communautée) sans maitriser la langue d’un pays.

      Un examen de maitrise de la langue et d’histoire de france ainsi qu’un écrit de la part du postulant a la naturalisation s’engageant à respecter les valeurs juridiques, sociales et démocratiques de la république française, sous peine de perdre la nationalité, devrait etre exigé.


      • Gourouni (---.---.38.140) 30 juin 2006 12:50

        « communauté » et non « communautée »


      • Internaute (---.---.130.234) 1er juillet 2006 16:43

        La citoyenneté n’a plus aucune valeur car elle est donnée à n’importe qui n’importe quand et n’importe où.

        Un français n’a pas besoin de papiers pour l’être. Il suffit qu’il se sente français et soit reconnu comme tel par les autres.

        Chirac devait aller se faire élire au Ruanda. Il pourrait s’amuser à donner en cadeau la nationalité bantou aux tutsi. Je doute qu’ils le fasse longtemps avant de finir dans une grosse marmite.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès