Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Kazaa ferme son réseau peer-to-peer en Australie

Kazaa ferme son réseau peer-to-peer en Australie

Sharman Networks, propriétaire du réseau P2P Kazaa, a refusé de se plier à la décision de la Cour fédérale australienne. Une décision de justice de septembre dernier lui imposait d’ajouter, avant le 5 décembre, un système de filtrage par mots clés sur son réseau. L’éditeur du réseau peer-to-peer a préféré bloquer purement et simplement tout téléchargement depuis l’Australie.

Les Australiens ont alors un message d’avertissement : "Afin de se conformer aux décisions de la Cour fédérale, et dans l’attente d’un examen en appel en février 2006, l’utilisation de KMD n’est pas autorisée en Australie. Si vous êtes dans ce pays, vous ne devez pas télécharger ni utiliser KMD. »

Il semble en effet que depuis hier soir, le téléchargement de Kazaa Media Desktop (KMD) soit impossible depuis l’Australie. Un simple filtre sur les adresses IP des utilisateurs aurait été mis en place, ainsi que des avertissements sur les sites de téléchargement.

Sharman Networks contourne ainsi la décision de justice en utilisant cette solution radicale, comme l’explique le porte-parole de Sharman Networks dans un communiqué pour le moins satirique du 06/12 : « Nous faisons tout notre possible pour nous conformer à la décision de la Cour. Tout d’abord, ils (ARIA) ont refusé d’organiser une nouvelle réunion, et finalement ils nous menacent de fermer notre réseau. Il est clair qu’il sont uniquement intéressés par la suppression d’un concurrent. »

Cette solution devrait persister jusqu’à l’appel du jugement prévu pour le premier trimestre 2006.

De son côté, l’ARIA, (Association australienne de l’industrie du disque) estime que cette décision n’est pas satisfaisante, et elle a l’intention de faire bloquer le réseau de Kazaa. Stephen Peach, CEO de l’ARIA critique vivement cette décision : « Sharman a fait un pied de nez à la cour. Il leur a été donné une chance de se racheter, mais ils l’ont ruinée ».

Pour mettre en place un système de filtrage par mots clefs pertinent, Sharman Networks se dit toujours prêt à travailler avec la technologie d’Audible Magic, qui se base sur un système d’empreintes digitales audio.


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès