Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > L’affaire Mouzin relancée ?

L’affaire Mouzin relancée ?

Cinq ans après la disparition de la petite Estelle Mouzin, la police judiciaire semble être sur une piste sérieuse. La découverte d’ossements enfantins et d’un morceau d’étoffe rouge relance l’affaire.

L’affaire Estelle Mouzin est-elle en train de trouver son dénouement ? Un aboutissement tragique, s’il s’avérait concluant. L’été dernier, lors de travaux de terrassements, des ouvriers auraient découvert des ossements d’enfant, des cheveux châtains, des bouts d’étoffe rouge. Ce qui pourrait correspondre au corps de la petite Estelle Mouzin.

Ces informations ont été communiquées à la justice par un journaliste. Pour l’instant, le procureur de la République de Meaux, en charge de l’affaire, ne peut s’exprimer avec certitude, mais, selon l’avocat du père d’Estelle, Eric Mouzin, « pour la première fois on semble sur une piste sérieuse ».

La petite fille était âgée de 9 ans lorsqu’elle a disparu en novembre 2003 sur le chemin qui la menait de l’école à son domicile, à Guermantes, soit à une vingtaine de kilomètres de Brie-Comte-Robert.

C’est là que « la police et la justice déploient de gros moyens pour fouiller Le Royal wok, un restaurant asiatique de Brie-Comte-Robert. Ils tentent de vérifier le récit d’un journaliste indépendant. Il affirme qu’en juillet, des ouvriers travaillaient sur ce site, un ancien entrepôt en carrosserie automobile. Ils le réaménageaient en restaurant.

Ils auraient découvert des ossements d’enfant, des cheveux châtains, des bouts d’étoffe rouge », rapporte Ouest-France. Le plus extraordinaire c’est que, d’après Le Figaro, « au lieu d’appeler les policiers, les auteurs de cette découverte se seraient débarrassés de la dépouille dans une décharge ».

Cette découverte macabre correspondrait au signalement de la fillette qui figure sur son avis de recherche.

« Parallèlement, précise Le Figaro, dix personnes ont été interpellées et placées en garde à vue. Il s’agit d’individus qui ont un lien avec le Royal Wok, notamment parce qu’ils y ont fait des travaux. »


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès