Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > L’arnaque du roaming dénoncée par l’UFC

L’arnaque du roaming dénoncée par l’UFC

Dans un communiqué de presse du 3 juillet, l’UFC-Que choisir dénonce le verrouillage depuis 1999 du marché des communications mobiles des Européens en déplacement à l’étranger (roaming). L’UFC continue en indiquant qu’en 2000 la Commission européenne a constaté une hausse de 212 % du prix (de gros) des appels internationaux dans l’Espace économique européen.

Les opérateurs s’entendent sur ces tarifs de gros pour tenir en otages les utilisateurs. Le marché de l’itinérance (roaming) est en plein croissance et les opérateurs en profitent pour surfacturer les communications, jusqu’à 5 fois leur coût réel.

L’UFC estime ainsi que pour 2004, les trois opérateurs français "ont perçu sur ce marché 735 millions d’euros de revenus (hors marché professionnel) dont 406,5 acquittés par les Européens en voyage touristique en France" ; l’association calcule ainsi que les opérateurs ont dégagé "une marge de 325,2 millions d’euros (soit 80 %) !"

Face à cet abus , L’UFC-Que choisir propose :

  • La création d’un appel intra-européen, plafonné à 0,466 euro, pour tout appel dans un autre pays
  • La création d’un appel local européen, pour tout appel passé depuis et vers le pays visité.

Selon l’UFC, « à cette date, et à la faveur de la mise en place d’un nouveau système de tarification (dit IOT) initié par les opérateurs européens eux-mêmes, le prix des communications des consommateurs en déplacement en Europe a littéralement explosé alors même que les coûts de revient supportés par les opérateurs allaient en décroissant. »

Pour l’UFC, il s’agit donc de tenter de ramener les prix des communications téléphoniques sur mobiles passés en Europe à des niveaux plus acceptables pour les consommateurs.


Moyenne des avis sur cet article :  4.63/5   (54 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • hervé smith (---.---.179.4) 4 juillet 2006 16:18

    tout à fait d’accord ! ayant habité à Bruxelles puis maintenant à Lille, il y a longtemps que j’ai constaté ces abus au cours de

    mes déplacements d’un pays à l’autre... une tentative pour y pallier était d’avoir une carte Sim de chaque pays ... avec bien sûr la conséquence

    délicate d’avoir un nro de tél de chaque pays... mais c’est aussi la solution que l’on prend lorsqu’on est en déplacement en Asie... triste Europe de n’avoir pas su encore une fois mettre au point un système ... européen.


    • gma2 (---.---.117.120) 4 juillet 2006 18:46

      Une solution pour éviter les frais de roaming : www.mobilevoyage.com.

      Ils vendent des cartes SIM où l’on peut recevoir gratuitement des appels dans plus de 100 pays. Pour émettre, c’est aussi beaucoup moins cher que le cartel Orange/SFR/Bouygues.

      G.


      • Gragga (---.---.222.67) 7 juillet 2006 10:54

        l’UFC Que Choisir mène ici un excellent combat qui est d’ailleurs relayé aussi à Bruxelles où la Commission a vivement critiqué l’attitude des opérateurs mobiles et leurs pratiquent tarifaire excessive. La Commission a ainsi émit une recommendation aux opérateurs de manière à ce qu’ils baissent les tarifs du roaming. Tarifs inacceptables compte tenu des accords et connectivités existants déjà entre opérateurs autour de groupement tels que Vodaphone ou Orange World. Vous pourrez retrouver plus d’informations à ce sujet sur le site de la Commission : http://europa.eu.int/information_society/activities/roaming/index_en.htm

        Gragga - Spécialiste en enregistrement de nom de domaine

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès