Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > L’assault d’un commando de l’armée sur le ferry (...)

L’assault d’un commando de l’armée sur le ferry Pascal-Paoli à Marseille

Le Pascal-Paoli a été investi mercredi matin par un commandao d’une dizaine d’hommes à l’aide de cinq hélicoptères Puma. Les représentants de l’armée ont pris en quelques minutes le contrôle du navire, qui est reparti en direction de l’arsenal de Toulon escorté par trois bâtiments de la Marine nationale. « L’opération s’est déroulée sans incident, a déclaré la gendarmerie. Des inspecteurs de la police judiciaire, montés à bord, ont signifié des gardes à vue aux auteurs du coup de force. » (TSR)

« A Bastia, environ 200 CRS étaient toujours déployés mercredi matin pour prévenir tout nouvel incident après les violences de la nuit. » (Reuters) Ces violences ont blessés 3personnes, dont un photographe de presse.

« La nuit s’est passée calmement. Ce matin, vers 6H30, il y a eu des bruits disant que des hélicoptères Pumas étaient stationnés à l’aéroport Porretto (l’aéroport de Bastia à deux minutes du port à vol d’oiseau, NDLR). Alain Mosconi, le leader du STC (Syndicat des Travailleurs corses), a reçu un coup de fil du préfet lui disant de se rendre sur le Surcouf, le bateau qui nous escortait depuis mardi soir. Mosconi a refusé et les marins se sont préparés à une intervention. Mosconi leur a dit de ne pas résister. Quand les commandos sont arrivés, les marins, environ 60, ont tous été menottés puis embarqués à l’intérieur du navire. L’intervention s’est passée calmement. Les marins étaient très en colère mais résignés. Ils sont contents car ils disent que leur coup d’éclat a permis d’alerter l’opinion publique sur la situation de la SNCM ». (Libération)

"Nous avons récupéré un outil de travail qui appartient à la Corse et nous le rendons à la Corse", avait expliqué mardi soir le leader du STC-Marins, Alain Mosconi, deuxième syndicat à la SNCM, loin derrière la CGT." (TF1)

"C’est une opération conduite sous l’autorité du préfet maritime de Méditerranée, le vice-amiral d’escadre Jean Marie van Huffel, avec le GIGN", a expliqué le capitaine de corvette Emmanuel Dinh, officier de communication." (NouvelObs)

Le ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy a félicité le GIGN (Groupe d’Intervention de la Gendarmerie Nationale), qui a donné l’assaut au Pascal Paoli.

Le préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Christian Frémont, a plaidé pour une reprise du dialogue dans ce conflit. "Nous sommes dans les difficultés prévisibles, compréhensibles, mais je pense qu’il faut savoir en sortir", a-t-il déclaré mercredi matin sur RTL.

Les syndicats s’opposent au rachat de la SNCM par le fonds d’investissement français Butler Capital Partners, choisi mardi par le gouvernement. (Liberation)


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès