Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > L’Obésité en France, un problème de taille

L’Obésité en France, un problème de taille

6,5 millions de Français sont obèses. 14,5% de la population adulte. Un phénomène en forte augmentation depuis 1997. Tous les âges sont concernés ainsi que presque toutes les catégories socio-professionnelles. Depuis douze ans, tous les trois ans, le laboratoire ObEpi-Roche publie son enquête épidémiologique sur l’obésité en France. La dernière étude publiée constate que la part de personnes obèses de 18 ans et plus a progressé d’environ 70%.
 

On considère qu’une personne est obèse si son indice de masse corporelle - ou IMC, rapport entre la masse (en kilos) et le carré de la taille (en mètre) - est supérieur à 30. A partir de 25 une personne est en surpoids. Selon l’enquête ObEpi-Roche menée avec la TNS Healthcare SOFRES en 2009, 15,1% des femmes présentent une obésité contre 13.9% des hommes. La fréquence des obésités sévères, c’est-à-dire dont l’IMC est supérieure à 35 a sensiblement augmenté depuis douze ans. En 1997, elle était de 1.5%. Aujourd’hui elle est de 3.9%.

Concrètement cela signifie que cette année les Français ont grossi en moyenne de 900 g par rapport à 2006, de 1,3 kg par rapport à 2003, de 2,3 kg par rapport à 2000 et de 3,1 kg par rapport à 1997.

Enfin l’étude montre que les Français ne sont pas tous égaux face à ce fléau que représentent l’obésité et le surpoids plus fréquent dans les régions Nord (20.5%), Est (17%) et le bassin parisien (16.6%), et beaucoup plus fréquente dans les populations à bas niveaux de revenus ( 22%). Elle progresse plus rapidement chez les inactifs (+ 106,6 % depuis 1997), les agriculteurs (+ 94,6 %), les employés (+ 88,5 %) et les ouvriers (+82 %), mais elle est plus faible chez les cadres (+ 37,9 %). Elle atteint un pic chez les 55-64 ans : 20,1 % chez les hommes, et 19,5 % chez les femmes.
 
La situation la plus préoccupante se retrouve chez les plus de 65 ans pour qui, selon le professeur Arnaud Basdevant, responsable du pôle endocrinologie et métabolisme à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris « La prévalence du surpoids et de l’obésité augmente considérablement ». Pour ce specialiste de la nutrition interrogé par le Point, la montée de l’embonpoint dans la société française est un phénomène particulièrement pernicieux qui se produit par accumulation sur de longues périodes.
 
Pour mener à bien cette enquête un questionnaire a été renvoyé par 25 286 personnes, soit un échantillon représentatif de la population française. Elle « a été conçue et supervisée, précise Le Point, de manière indépendante » par le Dr Marie-Aline Charles, épidémiologiste et directeur de recherche à l’Inserm-unité 780, par le Pr Arnaud Basdevant, responsable du pôle endocrinologie-diabétologie-métabolisme-nutrition-prévention cardiovasculaire de la Pitié Salpêtrière-Université Paris 6, ainsi que par l’endocrinologue Éveline Eschwège.
 

Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès