Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > L’université pour une élite ?

L’université pour une élite ?

« Les facultés manquent d’argent ». Le débat récurrent des ressources des universités refait surface. Les frais d’inscription ont augmenté de 4% pour les futurs universitaires. De nombreuses universités n’arrivent pas à stabiliser leur budget, elles font donc appel à de nouvelles capacité de financement : les étudiants.

L’Unef (Union nationale des étudiants de France) annonce que 60% des universités demandent désormais des « contributions complémentaires ». Ces « contributions complémentaires » payées par les étudiants sont différentes selon les universités : certaines s’élèvent à quelques euros et d’autres à plusieurs centaines d’euros.

L’université de Grenoble 2 avait mis en place par exemple des tarifs pour des services comme l’accès aux salles informatiques ou aux bibliothèques. Ces services sont en général gratuits dans les autres universités. Gilles de Robien, le ministre de l’éducation a essayé de ramener à la raison les doyens des universités après que l’Unef lui ait précisé qu’il s’agissait d’une pratique courante.

Bruno Julliard, président de l’Unef déclare dans Libération que 46 universités ont généralisé de telles pratiques : « C’est inacceptable ». Ainsi, se pose la question des dotations étatiques aux universités : sont-elles suffisantes ? Selon Yannick Vallée, président de la Conférence des présidents d’université (CPU) l’Etat français investirait « 13 000 euros pour un étudiant en classe préparatoire et 6 800 pour un étudiant à l’université ». Il ajoute que la moyenne européenne s’élève à 9 000 euros. La France privilégie donc moins les étudiants que ne le font les autres pays européens.

Ajoutons que, si les étudiants qui bénéficient des aides sociales sont exemptés de frais d’inscription, il n’en demeure pas moins que nombreux sont ceux qui, à la limite d’être boursiers, doivent payer ces contributions complémentaires. Certains étudiants financent leurs études en travaillant tout en suivant leurs études. Un tiers des étudiants seraient dans cette situation. Certaines universités proposent comme solution alternative une augmentation des partenariats avec des entreprises privées, à l’instar des écoles de commerce. Mais, peut-on comparer les frais d’inscription d’une université et d’une école de commerce ?


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès