Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > La circoncision réduirait l’impact du Sida

La circoncision réduirait l’impact du Sida

La circoncision pourrait réduire l’impact du Sida en Afrique : telle est la déclaration de chercheurs de l’Organisation mondiale de la santé, lundi dernier. La pratique de la circoncision pourrait prévenir des millions de décès dus au Sida. La principale cause avancée est que le virus de l’immuno-déficience humaine (VIH) pourrait être plus résistant en dessous du prépuce du fait d’un environnement humide et chaud. La conclusion est que si tous les Africains étaient circoncis, il serait possible d’éviter deux millions de nouvelles infections et quelque 300 000 décès au cours des dix prochaines années. Actuellement, le Sida touche environ 40 millions de personnes et a déjà tué 25 millions d’individus.

L’année dernière, déjà, une étude menée par l’équipe de Bertran Auvert (AP-HP/ Inserm) et d’Adrian Puren, de l’Institut sud-africain des maladies contagieuses (NICD) était présentée à l’occasion de la 3e conférence de l’International AIDS Society à Rio de Janeiro, au Brésil, et confirmait ce que bon nombre de chercheurs avaient observé sans le vérifier : la circoncision masculine réduirait les risques de la transmission du virus du Sida lors d’un rapport sexuel. Il ne s’agit en aucun cas d’une protection sûre à 100% comme le sont les protections traditionnelles tels que les préservatifs. La circoncision ne remplace donc pas ces protections.

Cette étude menée en Afrique du Sud pendant plusieurs années a porté sur un échantillon de 3000 hommes volontaires (18 - 24 ans). 1500 hommes ont été circoncis tandis que l’autre moitié ne l’a pas été. Les 3000 hommes ont reçu les mêmes indications sur l’importance du préservatif et des rapports sexuels protégés. Des préservatifs étaient à leur disposition pendant les années que dura l’étude. Les résultats finaux montrent qu’il y a 51 hommes contaminés dans le groupe des non circoncis contre 18 parmi le groupe des circoncis.

Ces observations n’expliquent pas encore le rapport de cause à effet du phénomène. Le rôle que joue la circoncision dans la réduction des risques de transmission du virus du Sida n’est donc pas encore élucidé.

La circoncision n’est pas une protection certaine contre la transmission du Sida, elle pourrait toutefois être un élément supplémentaire de la lutte contre l’épidémie.


Moyenne des avis sur cet article :  4.02/5   (130 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès