Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > La communauté internationale se mobilise pour aider les Etats-Unis

La communauté internationale se mobilise pour aider les Etats-Unis

PARIS (AP)

De la puissante Union européenne au petit Sri Lanka frappé par le tsunami, en passant par les Nations unies et l’OTAN, la communauté internationale offre son aide aux Etats-Unis, en proie à la crise après le passage de l’ouragan Katrina dans le Sud du pays. La France pour sa part se dit « prête à mobiliser des moyens en personnels et en matériels pour venir en aide » aux population sinistrées.

Outre plusieurs équipes d’intervention de la sécurité civile et du ministère de la Défense, Paris a notamment proposé à Washington du matériel de secours (600 tentes, près de 1.000 lits de camp, 60 groupes électrogènes), ainsi que des avions et des bâtiments de marine.

Le Secours populaire français a également lancé un appel aux dons.

Les autres grands pays traditionnellement alliés des Etats-Unis - Grande-Bretagne, Canada - ont naturellement offert eux-aussi leur aide, tout comme l’Allemagne et les instances internationales (UE, Nations unies, OTAN).

A l’ONU, une équipe d’experts est prête à être envoyée dès que Washington en aura fait la demande officielle. « On est en attente, l’alerte a été donnée », a expliqué vendredi Elizabeth Byrs, porte-parole du Bureau des nations unies pour la coordination des affaires humanitaires.

De son côté, l’UE a proposé aux Etats-Unis de piocher dans ses réserves de pétrole stratégiques afin de compenser la baisse de production américaine due aux dégâts causés par Katrina sur les plateformes pétrolières du Golfe du Mexique.

Enfin, l’OTAN, par la voix de son secrétaire général Jaap de Hoop Scheffer, s’est engagée à répondre à toutes demandes des Etats-Unis, sans toutefois préciser la teneur de cette aide.

Ce sont les nations de la zone Asie-Pacifique Sud -parmi lesquelles l’Indonésie et le Sri Lanka, dévastés par le tsunami du 26 décembre- qui semblent avoir pris les devants.

Le gouvernement australien s’est ainsi engagé à verser dix millions de dollars australiens (6,1 millions d’euros) à la Croix-Rouge américaine. « On ne devrait pas croire que, parce que l’Amérique est le pays le plus riche et le plus puissant du monde, il ne s’agit pas d’un énorme défi et d’une grave crise », a expliqué le Premier ministre John Howard.

Le Japon a annoncé de son côté qu’il verserait 200.000 dollars (160.000 euros) à la Croix-Rouge américaine et qu’il était prêt à fournir jusqu’à 300.000 dollars de matériel d’urgence (tentes, couvertures, générateurs électriques...).

Les entreprises nipponnes ont elles aussi répondu présentes : le constructeur automobile Toyota a promis cinq millions de dollars (4 millions d’euros). Nissan, Panasonic ou encore Mitsubishi se sont également engagés à participer à l’effort humanitaire.

Enfin, le Sri Lanka -où plus de 31.000 personnes ont été tuées et un million déplacées du fait du tsunami- a promis de verser 25.000 dollars (20.000 euros) à la Croix-Rouge américaine. AP


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès