Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > La fessée rend-elle les enfants agressifs ?

La fessée rend-elle les enfants agressifs ?

Fessé à trois ans, agressif à cinq. L’enfant qui reçoit des claques sur les fesses régulièrement dès l’âge de trois ans deviendra agressif deux ans plus tard. C’est ce qu’affirme une étude menée par des chercheurs de l’Université Tulane (Louisiane, sud) et publiée dans la revue Pediatrics.

Cette enquête a été menée auprès de 2 500 mères. 45.6% d’entre elles affirmaient ne pas avoir donné de fessée à leur enfant au cours du mois précédent, 27.9% l’avaient fait une ou deux fois alors que 26.5%)l’avaient fait plus de deux fois. Les enfants châtiés le plus régulièrement ont développé des comportements agressifs vers l’âge de cinq ans.
 
Selon cette étude ils étaient insolents, criaient et faisaient preuve de cruauté et de méchanceté vis-à-vis des autres. Pour la responsable de cette étude, Catherine Taylor, chercheur en santé publique de l’Université de Tulane, « Il y a des façons de discipliner les enfants de manière efficace sans avoir à les frapper et cela peut même réduire leurs chances d’être agressifs plus tard ».

Selon cette spécialiste les parents ne devraient pas avoir recours à ce châtiment corporel. En s’en passant ils donnent à leur enfant des chances pour « bien se comporter plus tard ».

Le 25 septembre 2009, lors de la 14e Conférence internationale sur la violence et des traumatismes qui se tenait à San Diego (Californie), les résultats d’une rechercher menée par l’Université du New Hampshire avait été rendus publics. Cette étude démontrait qu’administrer la fessée aux tout-petits les rendraient moins intelligents.

L’Union européenne et les Nations Unies ont appelé leurs pays membres à interdire les parents à avoir recourt aux châtiments corporels en direction des parents. Mais si certains des pays qui les interdisent ont fait de gros efforts pour informer le public et aider les parents à mieux gérer leurs relations avec leurs progénitures, dans d’autres au contraire, peu a été fait pour appliquer cette interdiction. Fin 2009 la député UMP Edwige Antier avait déposé un projet de loi à l’Assemblée nationale afin d’interdire la fessée.
 
Aux Etats-Unis l’Académie américaine de pédiatrie s’est également prononcée contre la fessée, contre l’avis majoritaire des parents qui approuvent ou ont utilisé le châtiment corporel comme un outil de discipline.
 
Selon l’American Academy of Pediatrics plutôt que d’user de violence corporelle vis-à-vis des enfants mieux vaut-il faire appel à d’autres procédés tout aussi efficaces et moins humiliant comme de les envoyer « au coin », histoire de les faire réfléchir à leur comportement et aux conséquences de leurs actes.
 
Crédit image : il etait une fois l’ecole

Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès